J’ai rencontré Ingrid lors de mon trajet pour me rendre sur Apo Island, aux Philippines

Lors de mon arrivée à Malatapay, nous devions partagés le bateau pour nous rendre sur Apo Island (bateau de 4 ou 8 personnes). A ce moment là, nous étions 5, avec des filles rencontrées au port de Sibulan avec qui j’ai partagé le tricycle, lorsqu’un homme arriva en nous disant « nous sommes 3 , et souhaitons passer 2 nuits sur Apo Island » : c’est bon le bateau est complet.

Je fais alors la connaissance d’Ingrid, une femme Autrichienne de 76 ans, qui parle un excellent Français. Lors de l’embarquement, les pieds dans l’eau jusqu’au fesses, on voit qu’elle a voyagé toute sa vie, j’imagine mal ma grand-mère faire ça !

Sur le bateau, sa casquette à l’envers (ben oui, sinon ça s’envole avec le vent !), elle rit aux éclats lorsque les vagues nous éclaboussent. Quelle joie de vivre ! La preuve que comme je le dis toujours, lorsque l’on voyage, on n’a pas d’âge.

A bord du bateau puis sur la plage à Apo Island, nous discuterons un peu plus, j’apprendrai qu’elle a travaillé en Chine, en Mongolie et sans doute dans d’autres pays qu’elle ne m’a pas énumérés…

Son 1er grand voyage était un voyage d’étude en France à 19 ans, ce qui explique qu’elle parle le Français si bien. Elle a du avoir une vie extraordinaire, à parcourir les pays pour y enseigner l’Allemand. Elle aime la comédie Française et lire Racine, c’est d’ailleurs un livre en Français qu’elle lit sur la plage en attendant le bateau du retour.

Elle me raconte aussi un peu ses périples lorsqu’elle était en Mongolie, quelle aventurière ! La preuve que le voyage aide à rester jeune. J’aimerais tellement être comme elle à son âge !

De retour à Malatapay après Apo Island, ils me proposent de me déposer à Dumaguete, mon prochain stop. C’est très gentil de leur part, et j’accepte avec plaisir.

Ce fut une très belle rencontre, et restera un de mes meilleurs souvenirs de gens croisés sur la route !

 

DSC09078

Ingrid et son mari, lors du trajet retour de Apo Island

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *