Après mon court mais intense séjour, c’est un peu triste que je quitte Portland. Quelques 4h de bus pour rejoindre Eugene, où je débarque à l’inconnu… Comme d’habitude me direz-vous, mais cette fois pas d’invitation de dernière minute dan le bus. Et d’abord, je ne connaissais même pas l’existence de cette ville avant de la voir comme une étape sur ma route vers Ashland… L’Oregon, j’en ai rêvé depuis que j’ai lu Wild, et je compte bien le découvrir…

25/7 Arrivée à Eugene

C’est donc en fin d’AM que je débarque dans cette ville dont j’ignorais l’existence jusqu’à il y a peu… Alors comme d’hab, la 1ère chose, trouver mon hostel. J’ai l’adresse et comme toujours, je décide de marcher pour m’y rendre. L’adresse n’est pas très clair, du coup j’essaie de le trouver en me fiant à la devanture pour deviner l’hostel qui se cache dans la maison. C’est ainsi que je rentre dans une maison, arborée de peinture peace and love, de drapeaux Tibétains et autres… Sauf que là, ce n’est pas une auberge, au mieux un refuge pour démunis… Oups ! Je me renseigne vers les occupants qui me disent de continuer plus loin. Et finalement, je découvre un endroit super chaleureux !

Je fais vite fait le tour du propriétaire, et me renseigne sur les supermarchés et resto dans les environs. Je sors donc faire des courses, et me prépare un bon petit dîner. L’hostel n’est pas très peuplé, mais le jardin en backyard est super agréable, et me permet après le dîner de faire connaissance avec d’autre voyageurs.

 

26/7 Découverte d’Eugene et ses parcs

Ce matin, après un bon petit déjeuner comme je les aime (tout le monde sait qu’un petit déjeuner sans mangue n’est pas un petit déjeuner !), je pars donc à la découverte de la ville, ou plutôt du Roses garden d’Eugene. Celui-ci est moins impressionnant qu’à Portland, mais tout aussi magnifique ! Le parc se situe le long de Willamete River, la même qui traverse Portland. Je la traverse ensuite, et je dois dire que cette rivière, cette verdure n’est pas sans me rappeler ma Franche-Comté natale. De l’autre côté, je me baladerai à Day Island, un parc très vert qui longe Willamete River, puis reviendrai sur le centre-ville. Un tracé sur la carte de l’hostel nous décrit un parcours à travers la ville afin d’y voir l’essentiel, pour une fois, je décide de suivre l’itinéraire. Je passe donc devant l’ancienne station électrique, découvre un marché, assez sympa, puis d’autres recoins de la ville. Et rapidement, je trouve cette ville agréable ! Retour sur l’hostel le soir, avec des panneaux qui me rappelle qu’ici, le cannabis est en vente libre… Ah, l’Oregon et son ouverture d’esprit ! En tout cas, on y ressent parfaitement une atmosphère très libérale, très ouverte, et j’adore ça !

 

27/7 McKenzie River trail

Aujourd’hui, j’ai décidé d’aller explorer un peu la nature environnante, et j’ai choisi avec les conseils du patron de mon auberge d’aller me promener le long de la Mac Kenzie River. Il existe un sentier de randonnée qui longe la rivière depuis la cabane des rangers jusqu’à Clear Lake : le Mc Kenzie River Trail ! 25 miles… Un bus pour quitter Eugene de bon matin, puis c’est partie depuis la cabane des rangers… Le dernier bus pour revenir à Eugene est à 19h. En démarrant la rando à 9h30, je vais viser la moité du parcours, jusqu’à Carmen reservoir et probablement revenir en stop, histoire de ne pas rater le bus pour le retour en ville. Le sentier démarre dans une forêt de sapin assez dense, ce qui me donne l’avantage de ne pas avoir trop chaud… La marche y est super agréable, le sol pas trop dur, et les odeurs de pins et autres omni-présentes. Le sentier se rapproche ensuite de la rivière, magnifique ! Ce bleu au milieu de nulle part est un plaisir pour les yeux, et quelle fraîcheur. Je continue ma marche tout en appréciant le lieu jusqu’à Carmen reservoir, où je fais une petite pause.  Là, il faut que je me décide, c’est soit rentrer en stop, soit rentrer en marchant, sachant qu’il ne faut pas trop que je traîne pour ne pas râter le dernier bus… Bref, vous me connaissez, ce sera retour en marchant, ou même courant parfois. L’atmosphère de cette forêt, son air pur, sa proximité de la rivière me donne une énergie débordante! J’ai une pêche d’enfer. Du coup, c’est en alternant marche rapide sur le plat et en descente, et course dans les montées que je reviens sur la station des rangers.

Bilan de la journée, 26 miles, soit presque 42km, un marathon ! Je pense que jusqu’à maintenant, il s’agit là de ma plus longue randonnée (en termes de distance) jamais effectuée… Et à l’arrivée, il  me faut encore attendre le bus 45mn.. Quelle journée!

 

28/7 McKenzie River trail part 2

Subjuguée par la randonnée d’hier, j’ai bien envie de faire la 2ème partie de ce trail. Du coup, aujourd’hui j’ai décidé : Bus jusqu’aux rangers, puis stop jusqu’à la fin du trail… Je marcherai de la fin du trail jusqu’à Carmen reservoir, où je me suis arrêtée hier.

Du coup, après le bus, c’est un vieux monsieur qui me dépose un peu plus haut que Clear Lake, début de ma randonnée du jour. Le temps de trouver le début du trail, et c’est parti, direction le sud cette fois. Au démarrage, le sentier passe par d’immense champ de pierres volcaniques, avant d’arriver sur Clear Lake…. Et là : Waouh!!! Plein les yeux. Franchement, le lac est magnifique : son eau cristalline, ses nuances de bleu et le paysage environnant sont à couper le souffle. Du coup, c’est très tranquillement que j’en ferai le tour, histoire d’en apprécier chaque recoin. J’y taperai la discute avec un couple d’Américain, puis pus tard y ferai ma pause casse-croute (sandwich beurre de cacahuète of course) et entrerai ensuite dans la forêt pour suivre le trail. Contrairement à hier, le sentier suit de beaucoup plus près la rivière, offrant des points de vue sur de magnifiques cascades.  Tout simplement magique ! (Vous pourrez en apprécier la beauté sur les photos.) Y’a pas a dire, je me sens vraiment bien ici. L’Oregon, j’en rêve depuis longtemps, et franchement, je ne suis pas déçue !

Marche tranquille le long de cette magnifique rivière, qui peut avoir des tons bleus magnifiques par endroit, c’est un régal. Ce sentier se fait aussi en VTT apparemment, j’imagine que les VTTistes doivent se régaler, moi en tout cas c’est le cas. En fin d’AM, j’arrive vers reservoir lake, et là, j’ai le choix entre 2 options, à savoir continuer à pied et avoir encore un marathon dans les jambes, mais ceci avec la contrainte temps (en clair j’aurai du tout faire en courant), car j’ai un bus à prendre pour rentrer en ville, ou savourer encore un peu la nature et faire du stop. Pour une fois, ce sera l’option stop. Cela m’aura pris un peu de temps, jusqu’à ce que 2 gars, assez âgés fassent ½ tour pour me prendre et me redescendre. A en juger par leur manière de parler, ils étaient un peu alcoolisés, et étaient une bonne représentation de ces Américains un peu old school. Je ne m’attarderai pas sur le sujet, ils ont été très corrects avec moi et m’ont déposée à l’arrêt de bus. Retour ensuite à mon auberge, pour une bonne bière avec un bon repas. Longue discussion avec le patron de l’auberge au passage histoire d’avoir des infos sur d’autres rando à faire dans le coin.

 

29/7 Descente de Dead mountain et Salmon creek

Encore une fois, pour ma randonnée du jour, je fais confiance au propriétaire de l’hostel. Il m’a recommandé de venir sur le secteur de Oakridge et de demander conseil dans un magasin. Il m’a dit, « Tu verras le vieux Mac, je suis sûr qu’il va te trouver un truc sympa ! ». Et du coup, c’est un peu timide tout de même que je me présente au magasin. Le « vieux » en question n’est pas là, mais un vendeur, super sympa me propose de monter dans la navette qui mène des VTTistes au sommet de la Dead Mountain et de randonner depuis là. J’accepte volontiers, même si habituellement je préfère monter en marchant. Cela va me permettre de profiter de la vue, alors que je n’aurais pas forcément eu le temps de faire cette rando dans la journée sinon. Et en bonus, le vendeur m’offre une grosse poignée de barre énergétique de sa boutique… Super sympa !!

Du coup, hop, me voilà au top de Dead Mountain. J’y admire la vue depuis le sommet avant de redescendre par un sentier qui est également une piste de descente de VTT, et franchement, ça doit être top de descendre à vélo. pour ma part, ce sera plus long, mais j’apprécierai la descente. Ensuite, afin de rejoindre Oakridge où je dois reprendre mon bus pour Eugene, je décide de suivre la rivière et de revenir par Salmon Creek. Je n’y ai pas vu de saumon, mais l’endroit est assez sauvage, jusqu’à arriver à un chemin en plein soleil pour regagner la ville. J’en profite pour y déguster quelques baies sauvage avant de revenir en ville.

Retour ensuite en bus pour Eugene, et petite soirée barbecue et bière à l’hostel.

 

30/7 Day off

Et oui, ça fait pas de mal de temps en temps de se prendre une journée à ne rien faire. Et cet hostel s’y prête vraiment bien. Juste chiller un peu, chercher des infos pour la suite de mon périple… Voilà en gros ma dernière journée, dans cet hostel où j’avais prévu de rester que 2-3 nuits… Encore un de ces endroits que je qualifierai d’hostel California, là où on sait quand on arrive, mais jamais quand on repart 🙂 D’ailleurs, ce soir c’est complet et normalement plus de place pour moi, mais finalement je dormirai sur le canapé de la salle de chill… Et demain, départ pour Ashland 🙂

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *