Après mon court mais intense séjour, c’est un peu triste que je quitte Portland. Quelques 4h de bus pour rejoindre Eugene, où je débarque à l’inconnu… Comme d’habitude me direz-vous, mais cette fois pas d’invitation de dernière minute dan le bus. Et d’abord, je ne connaissais même pas l’existence de cette ville avant de la voir comme une étape sur ma route vers Ashland… L’Oregon, j’en ai rêvé depuis que j’ai lu Wild, et je compte bien le découvrir…

25/7 Arrivée à Eugene

C’est donc en fin d’AM que je débarque dans cette ville dont j’ignorais l’existence jusqu’à il y a peu… Alors comme d’hab, la 1ère chose, trouver mon hostel. J’ai l’adresse et comme toujours, je décide de marcher pour m’y rendre. L’adresse n’est pas très clair, du coup j’essaie de le trouver en me fiant à la devanture pour deviner l’hostel qui se cache dans la maison. C’est ainsi que je rentre dans une maison, arborée de peinture peace and love, de drapeaux Tibétains et autres… Sauf que là, ce n’est pas une auberge, au mieux un refuge pour démunis… Oups ! Je me renseigne vers les occupants qui me disent de continuer plus loin. Et finalement, je découvre un endroit super chaleureux ! Plus »

Ça y est, après une escale à Vegas (où j’aurais du revenir si je n’avais pas changé d’avis hier), me voici dans l’avion pour Portland, Oregon ! Mon siège est tout au fond de l’avion côté hublot, et lorsque j’arrive, forcément, je dérange les 2 personnes déjà installées. Je m’installe, le temps de faire connaissance, et je passe les détails, et me voilà invité chez Ana ! C’est toujours mieux que ma tente dans un jardin que j’ai réservé sur Air Bnb faute de mieux (forcément, quand on s’y prend au dernier moment !). On a tellement discuté, qu’on a pas vu  le vol passer. Plus »

Le trajet depuis New-York est de 22h. Il comprend une halte à Syracuse pour changer de bus… et  me mettre dans l’ambiance : Comme beaucoup le savent, Chicago, c’est le pays des gangsters ! Et lors de ma pause à Syracuse, en discutant avec d’autres passagers l’un d’entre eux me demande « Tu vas où ? », moi « Chicago », et lui « Tu as une arme ? Parce que à Chicago il vaut mieux… » Lol. Non je n’ai pas d’arme, et je ne pense pas en avoir besoin 🙂 Al Capone est mort depuis longtemps…. Plus »

Après un long vol de nuit pour traverser les US  (enfin surtout une longue escale à Minneapolis au milieu de la nuit), c’est un peu la tête en vrac que j’arrive à New York. Mais peu importe, cette ville a le don de réveiller les plus endormis. Et comme c’est mon second séjour à la grosse pomme, c’est sans hésiter que je retourne à l’AJ Hostelling International d’Amsterdam Avenue. Je reprends donc assez facilement mes marques 😉 Plus »

Après Vegas et Los Angeles, je me dirige cette fois vers une autre ville de Californie. Celle connue pour son célèbre pont. En ce qui me concerne, j’y vois surtout la porte d’entrée à Yosemite, d’autant que j’y suis invitée pour un trip de 5 jours par Storm, Anglaise rencontrée à Los Angeles. Du coup, San-Fransisco ne sera qu’une étape pour moi, et j’y passerai peu de temps, à flâner un peu dans les rues, mythiques elles aussi, compte tenu de leurs physionomie… Et je peux dire qu’arpenter la ville à pied, c’est bon pour les fesses !!! Plus »

Ce matin, c’est réveil matinal. Storm m’a annoncé qu’ils passaient me récupérer à 4h45. Finalement, ils arriveront à 5h30… Pas grave, je dormirai mieux ce soir 😉 On charge mes affaires, et c’est parti pour Yosemite, en mode local 🙂 4h de route environ, le trajet se passe bien, j’admire les paysages, et nous faisons un peu connaissances. Avec James en tout cas, puisque j’ai déjà passé un peu de temps avec  Storm à LA ;  Forcément, puisque c’est elle qui m’a invitée 😛  Plus »

Après avoir effectué les derniers préparatifs hier, nous sommes « prêtes » pour un 1er trek en autonomie au Pérou pour ma part, tandis que pour Amber, il s’agit de son tout 1er trek en autonomie. Et comme je suis une passionnée de montagnes, c’est avec joie que je vais partager mon expérience et mon adoration de la montagne avec cette novice ! Et c’est super équipée, avec un carte ultra-précise que nous nous aventurons à la découverte des ruines de Choquequirao (voir notre super carte dans les photos)

31/1 Choquequirao trek J1: Cusco – Cachora – Playa Rosalina

Réveil de bon matin pour aller à la gare routière et prendre notre bus pour Cachora, départ 5h. Après un peu plus de 4 heures de bus, nous arrivons là où l’on doit descendre, la femme de l’agence nous avait bien averties de demander à descendre au croisement de telle et telle route, c’est chose faite. Là, des taxis attendent pour conduire les touristes jusqu’à San Pedro de Cochera, départ officiel de la randonnée. 30mn de route en taxi environ. On s’éloigne d’abord un peu (j’ai toujours horreur d’être accosté comme ça à la descente des bus..) histoire de petit-déjeuner et de voir ce que l’on veut faire. Ayant l’habitude de marcher seule, je sais ce que je veux faire, mais là on est 2. Mais pour le coup, Amber est du même avis que moi : nous sommes venues ici pour marcher, alors on décide de tout faire à pied ! Je sens qu’on va bien s’entendre. Ensuite histoire de gagner du temps, je décide de tout couper au travers la route qui fait de longs lacets pour descendre de la montagne. Nous arrivons en début d’AM au village et attaquons le début du trek officiel. Plus »

« Le trek du Salkantay ? Quézako ? » me direz-vous.

Eh bien, disons pour commencer qu’il est raisonnable de dire que 99 % des personnes qui voyagent au Pérou viennent pour le célèbre Machu Picchu. Mais pour s’y rendre, plusieurs solutions : le train (très cher),  les treks ou la version de plus en plus courante : bus + marche le long des rails. Ceux qui me connaissent se doutent bien que là où il y a moyen de faire un trek, impossible pour moi de prendre un moyen de transport… Pourquoi se faire transporter lorsque l’on peut marcher dans de magnifiques paysages, loin de toute civilisation ? Plus »

Après avoir passée une 1 journée et demi à Vegas, dont une soirée barbecue où j’ai pu déguster mon 1er hamburger depuis que je suis aux USA, oui je sais, ce n’est vraiment pas mon truc, mais là c’était gratuit, et comme tout voyageur, si on peut avoir de la nourriture gratuite, pourquoi payer pour manger autre chose. Bref, petite soirée sympa, qui nous a fait découvrir the art Friday de Vegas ainsi qu’un bar de la ville.

2/7 Arrivée Los Angeles

Après environ 5h de bus, j’arrive à Los Angeles. Los Angeles, comme Vegas, cette ville en fait rêver plus d’un, mais pas forcément moi. Du coup, question budget et environnement, j’ai décidé de rester sur San Pedro, à environ 45mn de transport au sud de LA, au bord de la côte. Du coup, une fois arrivée à la gare de LA, j’ai encore un peu plus d’une heure de bus pour arriver à l’auberge, et 30mn de marche… Plus »

Voilà, mon 1er  road-trip touche à sa fin, et cette fois il est temps pour moi de quitter  Kanab pour ramener ma voiture à Vegas. Mais d’abord, je choisis de passer par la route qui serpente au milieu de Zion. Et oui, comme vous le savez, ce parc est vraiment mon coup de cœur, du coup, même si ce n’est pas le chemin le plus court, autant passer par les beaux paysages.

Par la suite, sur le chemin, je reçois plusieurs messages d’alerte aux pluies diluviennes sur mon chemin, à savoir la highway 15. Difficile à croire, car tout ce que je vois est un grand ciel bleu. Bref, j’arrive à Vegas sans avoir vu une goutte de pluie 😉 Plus »