Le trajet depuis Eugene pour Ashland n’étant pas direct, je me retrouve avec un peu d’attente à Medford. J’en profite donc pour aller me balader à REI, car j’avais repéré qu’il y en avait un ici. Si pour beaucoup les Zara et compagnie sont le paradis du shopping, REI est mon shopping paradise ! On y trouve tout pour les activiés Outdoor, mais aussi yoga et gym. Le genre de boutique qui fait défaut en France, car niveau outdoor, les magasins sont rares… Bref après mon escapade shopping, je revient prendre mon bus pour Ashland, ville dont j’ai appris l’existence en lisant Wild. J’ai choisi d’y rester dans un hostel qui m’a été recommandé par l’Hollandaise qui voyageait en auto-stop rencontrée à Eugene.

31/7 Arrivée et découverte d’Ashland

Alors là, d’entrée, je rencontre des héros à mes yeux : des randonneurs du PCT. Ashland n’ayant que 2 hostel, tout ceux qui décident d’y faire une halte, sont partagés entre ces 2 hostels ! C’est juste un peu comme un rêve pour moi : le PCT, j’en rêve avant même d’avoir pris connaissance du livre Wild, et rencontrer mes 1er PCT hikers me fait le même effet que si vous rencontriez votre star  préférée ! Je rencontre même un fille dan smh chambre, qui me dit « Je ne suis pas une PCT hiker, je n’ai fait que la partie Californie… » Il faut savoir que de Campo jusqu’à Ashland, cela ne représente « que » 1717 miles, soit 2765km, rien « que » ça… What the hell !!! Et la personne en question me dit modestement, qu’elle n’a marché « que » 2765 km…. Bref, parenthèse passée, petite balade en ville histoire de découvrir un peu à quoi ça ressemble.

C’est une belle découverte, on sent très bien le côté libéral de la côte ouest, un peu hippie même ici. Franchement, j’y ai adoré l’atmosphère. Petite course en boutique bio ensuite avant de rentrer à l’auberge, diner et dodo.

1/8 Découverte de Lythia park

N’ayant pas encore loué de voiture, je passerai cette journée à Ashland, en y faisant une petite rando dans le parc de Lythia : très sympa. Beaucoup de verdure, il n’y a pas à dire, l’Oregon c’est quand même beaucoup plus vert que la Californie, et ça fait plaisir ! D’ailleurs, la nature ne s’y trompe pas, je croiserai un magnifique chevreuil en fin de rando. D’ailleurs, je ne sais pas s’ils sont chassés par ici, mais ils ne sont vraiment pas sauvages : hier à peine arriver à Ashland qu’il y en avait un sur la route derrière l’auberge, pas farouche du tout !

Pour finir ma journée, je passerai la soirée dans un petit bar local, où 2 filles super sympa m’inviteront à partager leur tapas et gouter leur vin. Ah, la spontanéité Américaine… c’est pas chez nous que ton voisin de bar va te dire « Tiens, serre-toi ! Et si tu veux gouter mon vin, n’hésite pas… » Bref, soirée sympa. Plus tard, les filles m’inviteront même à leur soirée après, mais je déclinerai l’invitation, un peu trop fatiguée, et surtout, je ne suis pas consommatrice de weed…

2/8 Crater lake, un rêve éveillé !

Aujourd’hui, je récupère la voiture que j’ai loué. Parce que si je suis venu ici, c’est comme évoqué plus tôt parce-que j’ai lu Wild, et aussi et surtout parce-que j’ai envie de voir Crater Lake ! Lorsque l’on avait préparé notre itinéraire avec Michele (que j’ai abandonné à Bozeman), s’il y avait bien un endroit sur lequel je ne voulais pas faire de concession, c’était celui-ci… Et m’y voici.

Ma 1ère idée était d’y monter en rando depuis le PCT. En effet, un sentier, qui est un détour du PCT part de celui-ci jusqu’à Crater Lake. Car même si Crater Lake n’est pas directement sur le PCT, beaucoup de PCT hiker font le détour, .et croyez-moi, ça vaut vraiment le détour ! Mais à ma grande tristesse, le sentier est fermé en raison de feux de forêt. Je vais donc faire le trajet en voiture, ce qui me permettra de prendre au passage un auto-stoppeur, qui n’est autre qu’un PCT hiker, of course 🙂 Il a besoin d’un lift à cause de la fermeture de certains sentiers, pour passer de l’autre côté du cratère 🙁 .  Du coup, après avoir déposé ce hiker, pour moi ce sera direction le Mont Scott, qui offre un des meilleurs points de vue sur Crater Lake. Et en effet, depuis le sommet, la vue est magnifique, dommage que la fumée des feux rende flou l’autre côté du cratère. Après cette rando sympa, je fais le tour du cratère en voiture, et en profite pour admirer cette merveille. J’en ai les larmes au yeux : c’est sur, un jour je ferai le PCT et je reviendrai !

3/8 Spence mountain trail

Maintenant que j’ai une voiture, c’est partie pour aller explorer les environs. n’ayant pas grand chose de prévu et pas forcément étudié les environs, je roule un peu au hasard, jusqu’à arriver à la ville de Klamath Falls. Je me renseigne un peu sur les rands alentours, et on m’en indique une qui offre un beau point de vue sur le lac. Il ne m’en faut pas plus…

Le Spence mountain trail, c’est son nom est très peu couru, malgré sa vue sur le lac Klamath. Petite balade d’environ 18km, avec aussi un magnifique point de vue sur une montagne dont j’ignore encore le nom, mais qui me fait rêver. Petite pause au sommet, et redescende tranquille pour rentrer sur ensuite sur Ashland. Petite précision : ayant été embêtée avec ma carte bleue, je me suis fait envoyer de France ma nouvelle carte à l’hostel, ce qui fait que je suis « bloquée » ici jusqu’à ce que je la reçoive… Hors de question d’aller voyager en Amérique Latine ensuite avec une seule carte…

4/8 Formille lake

Aujourd’hui, après avoir rêver sur la montagne d’hier, j’ai décidé de retourner dans le coin histoire de m’en rapprocher. Du coup, c’est encore un peu au hasard que je roule, jusqu’à trouver quelque chose qui se rapproche de cette montagne qui m’a tant donné envie hier. Et j’atterris vers Formille lake. Petite rando sympa, un peu peuplé de moustique mais avec de splendide lacs. De plus,  pour mon plus grand bonheur le sentier passera par le PCT sur la partie retour. L’occasion pour moi de croiser des randonneurs… Bon à part ça, avec ma manie de randonner sans carte aux US, je loupe une bifurque (probablement l’excitation d’être sur le PCT) et fait quelques 2 miles de rab avant de m’en rendre compte, soit un peu plus de 3 puisqu’il a fallu revenir sur mes pas… Ok, ce n’est pas la mère à boire, tant que j’arrive à retrouver la voiture avant la nuit, c’est bon J

5/8 Mount Shasta

Le Mont Shasta, je ne le savais pas à ce moment là, est considéré comme le 1er chakra de la terre : le chakra racine ! Rien que ça, et sans le savoir, j’avais décidé de m’y aventurer, tout simplement parce qu’il était là et que j’avais eu plusieurs jours un oeil dessus durant mes trajets en voiture. Compte tenu de son enneigement, je m’arrêterai à Helen Lake. Mais avec le recul maintenant, je comprends mieux cette énergie que j’avais ce jour là : je me souviens avoir couru comme il y avait longtemps que je n’avais pas couru dans la descente, malgré toutes les pierres d’éboulis, sans parler de la pêche que j’avais à la montée… Un vrai moment de bonheur ! Probablement dû au chakra racine, qui est la base de l’énergie.

Et comme justement j’étais pleine d’énergie, je fais un détour par Sand Dune avant de revenir à la voiture. What a day !

6/8 Découverte de Jacksonville

Aujourd’hui, fin de la mobilité, et après avoir restituée la voiture, je prends le bus pour Jacksonville, une ville dont j’ai entendu parlée. Et franchement, cette ville me plaît d’entrée, avec sa rue principale sortie d’une autre époque : façades en bois, « vieille » maison comme on peut en voir dans les films de l’ouest Américain… L’endroit est très chaleureux. Je me baladerai essentiellement dans la ville, et y ferai également une dégustation de vin. L’occasion pour moi de découvrir que l’Oregon a de très bon vin ! Le gars  m’offre d’ailleurs toute la dégustation gratuitement, et je peu ainsi découvrir les blancs et rouges. Très bon ! Mais après cela, retour sur Ashland un peu fatiguée… Heureusement, je ne conduis pas ;P

7/8 Day off

Aujourd’hui sera un jour plutôt calme, à part quelques balades dans la ville, rien de spécifiques. Enfin si, j’ai enfin reçu ma carte bleue : celle-ci, malgré l’adresse de l’hostel est arrivée à la poste où je l’ai récupéré… Un peu de blogging, d’internet histoire de planifier à minima la suite de mon périple (juste ma prochaine destination), de tri dans les photos et voilà. Une journée chill de temps en temps, ça fait toujours du bien J

8/8 Jacksonville acte II

Ma nouvelle carte leur reçue, cette fois c’est bon je pars demain. Du coup, j’avais envie d’en voir un peu plus sur cette ville qu’est Jacksonvile. Je m’y rend donc une seconde fois, mais cette fois je décide de randonner dans son parc, sur les collines qui dominent la ville. Ce fut une balade super agréable où malgré la proximité de la ville je n’ai pas croisé grand monde. Sur le retour, je m’arrête dans un bar où je découvre du cidre au Dragon Fruit. Oui oui, vous avez bien lu… C’est ce fruit que je mangeais tant en Asie pour son effet tellement désaltérant. Bon, ok le goût n’est pas flagrant, mais petit  souvenir d’Asie quand même J

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *