Parfois les gens rencontrés nous permettent de nous découvrir nous même. Et c’est ce qui s’est passé durant mon voyage au Myanmar avec Alex, ma plus belle rencontre de voyageur jusque là!

D’abord, un extrait de Zaz, qui illustre parfaitement cette rencontre :

« On dira que les rencontres, font les plus beaux voyages

On verra qu’on ne mérite, que ce qui se partage

On entendra chanter, des musiques d’ailleurs

Et l’on saura donner ce qu’on a de meilleur ! »   Zaz

 

Étant donné que la principale intéressée de cet article est Américaine, il me semble normal de publier ce post en Anglais d’abord. Bien sûr, elle a été la 1ère lectrice de ce post, qu’elle m’a encouragé à publier. Je voulais juste le garder pour moi, n’ayant pas l’habitude de me dévoiler ainsi, mais bon, il faut un début à tout!

 

Vous trouverez la traduction en Français juste après la 1ère photo

 

I’m used to say that nothing ever happens by chance, and if something is happening it’s only because it should happened like that.

In the same way, encounters are never a chance. If a person is on your way, there is a reason.

I met Alex in Malaysia, on the best New Year’s Eve I had, so far! In the group that we had, she was for me, a traveller among many others, even though we have discussed a lot during our hike to Penang National Park. When leaving Georgetown, it’s a classic goodbye.

During my stay in Chiang Mai, almost two months later, I crossed her by chance in the street when I was riding to the « Grand Canyon » of Chiang Mai. I immediately stopped, she ran into my arms to hug me, I was surprised! After finding her with other people in the Grand Canyon, we spent part of the day talking, and then we met us again in the evening for a “girl night” at Chiang Mai Night Market. At that time, she told me she’s going to Myanmar and if I want, we can try to share a little of our travel, the accommodation is not given, it helps to share the room. Why not, after all, if I get tired, I will leave, back to my solitude I love so much!

So after finding her in Pai and my meditation retreat I joined Alex in Yangon.

We begin to travel together, and I begin to discover, a bit, the person. Joy of life, sincere, natural, spontaneous (the kind of person able to stop someone in the street to tell her that she loves her pants … ) and who talks a lot. At least much more than me. Those are the personality traits that I had noticed the little time spent together before. Qualities that I would like to have. Me, my personality, if I believe the psychological tests that I did at my job are « unsociable » and « introverted » … No comment!

So I would like to be like her. I mean, I’m working hard, but it is not always easy for me to reach out to others to engage in conversation, for her, that’s natural. A little too much sometimes, like the day when she was talking with a monk, she naturally extended her hand : « I’m Alex! » The monks are not allowed to have contact with women… No, please … Alex ! A great moment !

But Alex is not only that. She’s got a more complex personality : she thinks a lot (too much from her opinion), she is very demanding and hard with herself, likes to keep control and having plans for where she goes.

Personally, I like losing control, letting me wear, getting lost in the unknown and just thinking of nothing but enjoying the present moment without worrying about the next day. A little too much perhaps.

So much for the presentations, in short, everything opposes us! And even physically …

However, I spent with her definitely the best 3 weeks of my journey so far. So for my part, I tried to teach her to enjoy the moment, stopping always cogitate and complicate life by polluting the minds with a thousand thoughts of « what if … » or « … and if « ! For her part, she helped me to discover my true personality, just a simple person, in her words, « generous and knows how to enjoy life as it is. » I pass, but the goal here is not throw me flowers.

She also gave me the opportunity to discover my “artistic » side, not very developed in my opinion, at least what I’ve always heard so far, or maybe a personal belief that I developed, if i believe the book I’ve just finished « The man who wanted to be happy » by Laurent Gounelle. But she has known to see in me the good things and encouraged me to try. Thing I did on the boat from Mandalay to Bagan. And I must admit that even if the result is average, I enjoyed the experience!

Usually when I travel with someone, after a week or 10 days, I’m fed up, and I need to be lonely again. But with her, not at all, and I have to admit that it was difficult for me to go back to my solitude I appreciated so much before once she has left.

So, all this to say that if someone is on your road, it is not by chance. We taught and learnt things mutually. We have shared excellent time to discuss or rather philosophize about life and happiness, enjoyed the present moment in our own way and we shared everything. It was a good experience!

Thanks to her, I also finally realized what I had learned while travelling : patience, zen attitude in every circumstance, positive attitude … In short, I am happy of my life, of the choices I made, and now I know I already found my inner peace.

Thank you Alex, You helped me to discover myself, so no it’s not only « Cyn Discovers the world » but « Cyn discovers herself » as well !

P1170277

On the same way, the way of hapiness !

 

 

Version Française :

J’ai pour habitude de dire que rien n’arrive jamais par hasard, et que si quelque chose se passe, c’est que ça devait se passer comme ça.

De la manière, les rencontres ne sont jamais un hasard, si cette personne se trouve sur notre chemin, c’est qu’il y a une raison.

J’ai rencontré Alex en Malaisie, lors de mon meilleur nouvel depuis tous mes souvenirs ! Dans le groupe que l’on était, c’était pour moi, une voyageuse parmi tant d’autre, même si nous avons pas mal discuté lors de notre randonnée au Penang National Park. Au moment de quitter Georgetown, c’est un au-revoir classique.

Lors de mon séjour à Chiang Mai, presque 2 mois plus tard, alors que je suis sur ma motorbike, je tombe sur elle par hasard dans la rue alors que je me rends au « Grand Canyon » de Chiang Mai. Je m’arrête aussitôt, elle me court dans les bras pour me saluer, ça surprend ! Après l’avoir retrouvée avec d’autre au grand canyon, on passe une partie de la journée à discuter, puis nous nous retrouvons le soir pour une soirée fille au marché de nuit de Chiang Mai. A ce moment, elle me dit aller au Myanmar et que si ça me tente, on peut essayer de partager un bout de voyage ensemble, les hébergements étant pas donnés, cela permet de partager la chambre. Pourquoi pas, après tout, si j’en ai marre, je n’ai qu’à me casser pour retrouver ma solitude que j’apprécie tant !

C’est donc après s’être retrouvé à Paï et ma retraite de méditation que je la rejoins à Yangoon.

Nous commençons à voyager ensemble, et je commence un peu à découvrir la personne. Joie de vivre, sincère, naturelle, spontanéité (du genre à arrêter quelqu’un dans la rue pour lui dire qu’elle aime son pantalon…) et qui parle beaucoup, du moins beaucoup plus que moi, sont les traits de sa personnalité que j’avais remarqué le peu de temps passé ensemble auparavant. Des qualités que j’aimerais avoir. Ma personnalité à moi, si j’en crois les tests psychologiques que l’on m’a fait passer au travail sont « pas sociable » et « introverti »… No comment !

Bref, j’aimerais être comme elle. Enfin je fais des efforts, mais ce n’est pas toujours facile pour moi d’aller au devant des autres pour engager la conversation, pour elle c’est naturel. Un peu trop parfois, comme le jour où en parlant avec un moine, c’est tout naturellement qu’elle lui tend la main « I’m Alex » ! Les moines n’ont pas le droit de toucher les femmes, Non, Alex please… Bref, un grand moment !

Mais Alex ce n’est pas que ça, c’est une personnalité un peu plus complexe, qui pense beaucoup (trop à son goût), est très exigeante et dûre avec elle-même, aime garder le contrôle et planifier pour savoir où elle va.

Pour ma part, j’aime perdre le contrôle, me laisser porter, me perdre devant l’inconnu et juste penser à rien d’autre que d’apprécier le moment présent sans me soucier du lendemain. Un peu trop peut-être.

Donc voilà pour les présentations, bref, tout nous oppose ! Et même physiquement…

Et pourtant, j’ai passé avec elle certainement les 3 meilleurs semaines de mon périple jusque là. Si pour ma part, j’ai essayé de lui apprendre à apprécier le moment présent, arrêter de toujours cogiter et de se compliquer la vie en se polluant l’esprit avec mille pensées de « et si… » ou de « et si cela… » ! Pour sa part, elle m’a permit de découvrir ma vrai personnalité, juste une personne simple, selon ses mots, « généreuse et qui sait apprécier la vie telle qu’elle est. » J’en passe, mais le but ici n’est pas de me jeter des fleurs.

Elle m’a aussi donné l’opportunité de découvrir mon côté « artistique », pas très développé selon moi, du moins ce que j’en ai toujours entendu, ou alors une croyance personnelle que j’ai développée, si j’en crois le livre que je viens de finir « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle. Mais elle, elle a su voir en moi le bon côté et m’encourager à essayer, ce que j’ai fait sur le bateau de Bagan à Mandalay. Et je dois avouer que même si le résultat est moyen, j’ai apprécié l’expérience !

Habituellement, lorsque je voyage avec quelqu’un, au bout d’une semaine/10j, j’en ai marre, et ai besoin de me retrouver un peu seule. Mais avec elle, pas du tout, et j’avoue que ça a même été très difficile pour moi de retourner à ma solitude que j’affectionnais tant avant une fois que l’on s’est quitté.

Tout ceci pour dire que si l’on nous met sur la route de quelqu’un, ce n’est pas par hasard. Nous nous sommes appris des choses mutuellement, avons partagés d’excellent moment à discuter ou plutôt philosopher sur la vie et le bonheur, apprécier le moment présent chacun à sa manière et bien sur tout partager, ce qui j’avoue est une bonne expérience !

Grâce à elle, je me suis aussi enfin rendu compte de ce que j’avais appris en voyageant : la patience, la zénitude, la positive attitude… Bref, je suis heureuse de ma vie, des choix que j’ai fait, et maintenant, je sais que j’ai trouvé ma paix intérieure.

Merci Alex, tu m’as permis de découvrir ma vrai personnalité. Grâce à toi maintenant, ce n’est plus que « Cyn Discovers the world », mais aussi « Cyn Discovers herself » !

 

P1180238

« Just Enjoy and feel it !  » XXX

About the author: snookmam

4 commentaires

  1. Salut Mam je suis heureuse de voire que tout ce passe merveilleusement bien pour toi, ta rencontre ne m étonne pas c est tout à fait le genre de personne qui doit t entourer! Quand au fait que tu ne sois soit disant pas sociable…. C est mal te connaître du moins c est peu être une apparence mais tu as bien des qualités qui prouvent le contraire mais pour ca il faut te connaître… Je t embrasse et te souhaite plein de bonne chose chose à venir

  2. Salut Cindy ! Une personnalité en or, ça je confirme que tu l’as. Je suis vraiment content que ton voyage se déroule aussi bien. Les rencontres… Ça fait vraiment partie des choses importantes au même titre que la découverte d’endroit exceptionnels. On en gardera un souvenir impérissable. Le chemin à été long depuis juillet en Mongolie. Se découvrir soi-même c’est un des vrais avantages du Voyage au long court. Content pour toi chère amie, et pour Celine et moi tu fais partie des rencontres qui resteront gravées. Et évidemment on espère bien poursuivre en France 😉

    • Merci Mathieu.
      Et je confirme, la Mongolie restera gravée dans ma mémoire vous aussi. Je ne vous ai pas oublié !!! 😉
      Et je compte bien vous revoir en France à mon retour, pour vous j’ai lu que c’était bientôt… Bon courage!
      Gros bisous à vous 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *