Dans le bus pour Hoi An, je reçois un message de Lisa, une Française rencontrée à la frontière Chine/Vietnam, qui me demande où je suis. Elle est à Hoi An, et qui plus est dans le homestay que j’ai réservé. On se donnera rendez-vous pour le soir.

A peine arrivée donc, je pars faire un tour pour visiter la vieille ville. Cette ville dégage une atmosphère agréable, peut-être aidé par le fait que la vieille ville soit interdit à tous véhicules. Pour la visiter, un pass est nécessaire, mais il permet aussi l’accès à 5 bâtiments. Il s’agit de bâtiments historiques qui relatent l’histoire de la ville. En effet, les Chinois venus s’installer à Hoi An, s’identifiaient selon leur province d’origine. En résulte une maison commune par congrégation. Je visiterai pour cette 1ère journée la maison Tan Ky, puis 2 maisons de congrégation Chinoise.

Le soir, je retrouve Lisa et son copain (un Français travaillant ici) pour le dîner. Ils prévoient le lendemain d’aller à Nui Son Tra (montagne aux singes), près de Danang. Ils me proposent de me joindre à eux, j’accepte.

Une nuit et une location de scooter plus tard donc, direction cette fameuse montagne. La route pour y arriver longe la côte de la mer de Chine Méridionale, c’est plutôt sympa. Arrivée à Danang, on commence l’ascension tout en admirant un grand Buddha de marbre qui surplombe la baie. Il est gigantesque ! On continue à rouler, et là, on se perd un peu. Du coup on se retrouve dans un cul de sac après avoir passé par des chemins de la taille d’un sentier de randonnée, non déboisé ! Du coup ½ tour, et nous retrouvons la bonne route, ça monte sec. Nos scooters peinent un peu, mais on y arrive. En revanche, pas de chance pour la vue, le temps est tellement blanc, qu’on ne peut que distinguer la baie. Pas grave, une petite pause au sommet, puis redescente vers Danang pour le déjeuner.

Sur le retour, nous nous arrêtons pour visiter la montagne de marbre Thuy Son. La région est réputée pour son exploitation, et de nombreux sculpteurs se trouvent dans les environs. On peut en voir un échantillon le long de la route entre Hoi An et Danang. Nous visiterons ainsi différentes grottes contenant différents Buddhas sculptés, en marbre bien sur.

Nous rentrerons juste à temps pour admirer le coucher de soleil le long de la route !

Le lendemain, réveil matinal pour aller voir l’arrivée des pêcheurs au port. Ambiance garantie ! Les femmes se précipitent avec leur panier dès qu’un bateau arrive, ceci afin d’obtenir la meilleur marchandise. Ca discute sévère, se bagarre presque… On débarque du poisson de toute sorte, des crevettes, des crabes, des raies, du rouget…. Tout y est, et super frais !

Pour le reste de la journée, je pars en scooter me balader sur les îles aux alentours de Hoi An, à la recherche de paysages plus somptueux les uns que les autres. Je me perdrai un peu en chemin, passerai sur un pont pavé, avec plus de la moitié des pavés manquant… Par endroits pour passer, il y avait juste la largeur de ma roue de scooter. Tant pis, une fois qu’on est lancé, il faut juste pas s’arrêter ! Mais c’est passé…

J’arrive en début d’AM au village des artisans, ils y travaillent l’ivoire qui serre en décoration de porche, porte, et autre meuble. La découpe se fait manuellement avec une petite scie, un travail minutieux, puis ensuite de patience pour dessiner les figures… Je rentrerai sur Hoi An en bateau avec mon scooter ! En fin d’AM, j’irai faire un petit tour sur la plage, et rentrerai pour admirer le coucher de soleil…

Pour ma dernière journée à Hoi An, je me baladerai simplement en ville, visiterai d’autre vieux bâtiments, pagodes et le fameux pont Japonais que je n’avais pas encore vu. L’AM, balade en scooter le long de la côte, puis au port de pêche, qui a un tout autre visage en journée. Retour en milieu d’AM, car le pick-up pour le bus est à 17h. Bus de nuit, changement à Nha Trang, et direction Dalat !

 

PS : Petite précision, Hoi An est aussi la ville des tailleur et autres couturiers. Si vous voulez vous faire faire un costume sur-mesure en 24h, vous êtes au bon endroit ! Difficile de dire combien de tailleur et marchand de tissus dans la ville, mais au moins 5 fois par jour, on a voulu me vendre du tissus… Cheap cheap, good quality !

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *