Pour être honnête, je n’avais jamais entendu parler de cette île avant que Layina, qui finissait un trip de 11 mois en Asie du sud-est lorsque je l’ai rencontré en Mongolie, m’en apprenne son existence.

Quelques recherches me permettront de savoir qu’il existe en fait 2 îles : Koh Rong (celle mentionnée par Layina), et Koh Rong Samloem. D’après ce que j’en apprends, la seconde a l’air plus tranquille, moins d’hôtel, même si les hébergements y ont poussés comme des champignons depuis quelques mois. C’est choisi, direction Koh Rong Samloem donc.

Un tuk-tuk et une traversée en fast boat plus tard, nous arrivons. A 1ère vue, quelques hôtel, ou plutôt bungalows sur la plage qui s’étend sur quelque kilomètres. Mais voilà, nous, nous devons traversez la jungle pour rallier l’autre coté de l’île et le bungalow que nous avons réservé. On aurait pu prendre un bateau qui nous amenait directement de l’autre côté de l’île pour le même prix, mais ça aurait été moins drôle ! (la vérité, c’est que j’ai appris l’existence de ce bateau qu’après avoir réservé nos billet…)

La traversée n’est pas si difficile en soit, mais avec cette chaleur, et chargé comme nous sommes, il nous faudra presque 1h. La descente de l’autre coté entre pierres et racines n’est pas simples, surtout avec le sac de devant ! Bref, bien arrivée, installation dans le bungalow, et peu de temps après, grosse averse : Bien content de ne plus être dans la jungle !

Un petit tour sur la plage pour y admirer le coucher de soleil, et c’est déjà la nuit. Ici, électricité de 17h à 22h seulement, donc les soirées sont plutôt courtes, mais agréables !

Le lendemain, nous décidons de louer le matériel de Snorkeling. A peine dans l’eau, que nous sentons tout de suite plein de démangeaisons. En effet flottent plein de petites choses transparentes qui semblent irriter la peau. Cela ne semble pas très grave, une piqure de moustique tout au plus, mais en remettant la tête sous l’eau, ce sera des méduses que nous apercevrons, du coup hors de l’eau. Ils sembleraient qu’elles soient arrivées avec le changement de courants, suite à l’orage de la veille. Bon ben tant pis, ce sera lecture et repos aujourd’hui !

Le jour d’après, nous devons rendre le bungalow, car l’établissement est complet pour le soir. Nous décidons donc de repasser de l’autre côté de l’île, sur Saracen bay et forcement, retraverser la jungle.

Nous trouverons un bungalow sans difficulté, nous installons et déjeunons. L’AM, nous retraversons l’île par un autre chemin pour nous rendre à Lazy beach, une grande plage, presque déserte. Après une balade sur les rochers, une petite baignade s’impose. Les bêbêtes transparentes de la veille semblent avoir disparues, la température de l’eau est parfaite et nous ne sommes que 2 dans l’eau ! Elle est pas belle la vie ?

Retour sur Saracen bay, un petit repas de cuisine Khmer sur l’eau, et dodo avec notre colocataire Gecko !

Après une courte nuit, à cause de souris qui énervaient mon ami dans le mur du bungalow, nous sommes debout pour le lever du soleil. Magnifique, l’avantage d’avoir fait les 2 côtés de l’île et d’avoir pu assister au coucher, et au lever… Du bonheur !

Et en fin de matinée, pour moi c’est le retour sur Sihanoukville ou je passerai la nuit, mais ne sais toujours pas quel sera ma prochaine destination.

Le bonheur de n’avoir aucun plan, aucunes contraintes…

 

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *