Volontaire à BCI orphanage

Lorsque j’ai décidé de voyager, j’avais aussi dans l’idée de participer à la vie des locaux, d’essayer de donner un peu de ma personne afin de ne pas simplement être touriste dans tous ces pays traversés. Et une des choses qui me tentait vraiment, était de m’occuper des enfants défavorisés. Dans les environs de Siem Reap, j’ai donc trouvé cet orphelinat qui a besoin en permanence de volontaires pour enseigner l’Anglais.

A mon arrivée le lundi matin, je suis tout de suite accueillie par les enfants qui viennent porter mes sacs à la descente du tuk-tuk, même si mon gros sac est plus grand qu’eux ! Un autre volontaire m’accueille et m’explique brièvement le fonctionnement de l’orphelinat, et je fais la connaissance des autres volontaires : une grande majorité d’Espagnol, une Allemande d’origine Russe, une Norvégienne et John l’Américain qui m’accueille.

Pour ma 1ère journée, j’assiste donc à la classe de 13h, donné par Laura, une jeune Espagnole très dynamique (elle me fait penser à Victoria Abril), afin d’avoir un aperçu du niveau des gamins et de voir le déroulement d’un cours. Les enfants participent, se dissipent un peu, mais dans l’ensemble, ça devrait aller !

Mardi, 1er cours pour moi. J’ai hérité du cours de 13h. Je passe la matinée à préparer mon cours. Pour ma 1ère classe, j’aurai une douzaine d’élèves, attentifs dans la majeure partie. C’est ma 1ère expérience de ce type, et déjà, j’adore ! Mon 1er cours portera sur les émotions et quelques mots de vocabulaire. Je verrai aussi avec eux le futur, les adjectifs et leurs contraires, le comparatif de supériorité, pratiquerai quelques jeux afin d’enrichir leur vocabulaire, et nous chanterons aussi une de leur chanson préférée : « Why not me ? » de Enrique Iglesias. J’aurai cette chanson dans la tête pour les 3 prochains jours !

Les journées s’enchaînent, à partager le temps entre préparation de cours, pause Ice-coffee au hangar d’à côté, moment avec les enfants et avec les autre volontaires et sorties pour admirer le coucher de soleil. Mes journées ne sont pas très actives, mais on passe de bons moments tous ensemble.

Les enfants sont adorables et très attachants. Je découvrirai avec surprise, que certains d’entre eux ont encore une famille ou leurs parents, mais les conditions de vie ici étant difficile, les enfants viennent à l’orphelinat. Ici, ils ont 3 repas par jour, et peuvent aller l’école ainsi qu’apprendre l’Anglais, ce qui est très important pour leur avenir. C’est le meilleur moyen d’accéder à un emploi rémunérer à peine au dessus de la moyenne.

Le vendredi, nous avons un anniversaire, la petite Rittrei, la plus jeune de l’orphelinat fête ses 8 ans. Afin de fêter ça, nous décidons d’acheter un gâteau d’anniversaire, et lui demandons ce qu’elle désire comme cadeau. Demandez à une petite fille de 8 ans chez nous ce qu’elle veut pour son anniversaire, et elle vous sortira une liste longue comme le bras de jouets ou autres appareils électronique…

La petite Rittrei, nous a demandé des nouvelles sandales, car les siennes sont trop petite…. C’est tout ! 2 d’entre nous partent donc l’AM à Siem Reap, et nous lui achetons une nouvelle paire de flip-flop, ainsi qu’un jean.

Le soir, la soirée démarre aux alentours de 19h (j’ai oublié de préciser, mais ici, le petit déjeuner est à 8h, le déjeuner à 11h30 et le dîner entre 17h30 et 18h). Tous les enfants ont sortis leurs plus beaux habits. Un peu de musique, et nous pouvons admirer les gamins se défouler sur la piste, faire des démonstrations de break-dance et hip-hop.

La petite Rittrei souffle ses bougies et déballe ses cadeaux. Elle est ravie et enfile aussitôt son jean et ses nouvelles tongs ! Nous partageons le gâteau et continuons à danser. 21h15, horaire habituelle, la musique s’arrête, et tous les enfants partent se coucher, sans discuter.

Le samedi soir, comme beaucoup de volontaires partent le dimanche, nous décidons de nous rendre à Siem Reap pour une petite soirée entre volontaires. Résultats, quelques bières et passion-fruit mojito plus tard, nous rentrons pour la 1ère vague aux alentours de 2h30 du matin. Les autres rentreront vers 4h du matin. Nous avons passé une super soirée.

Une soirée qui m’a permis également de me rendre compte que lorsque l’on voyage, on n’a pas d’âge. Tous les volontaires sont plus jeunes que moi, la plus jeune ayant 19 ans, très mature. Nous avons passés une semaine ensemble, tous les jours à partager tous ces moments avec les enfants dans le même état d’esprit. Pas de jeune, de vieux, de riche, de pauvre… Seulement des gens qui ont soif de découverte, de partage et de donner un peu de leur personne ! C’est tout, that’s life !

Pour mon supposé dernier jour, dimanche, il n’y a pas école, mais les garçons ont une équipe de foot, et ont un match à 16h. Nous prenons donc des vélos et d’autre enfants avec nous afin d’aller les encourager. Score final : 14-3 ! Quelle raclée pour les autres, l’équipe de BCI Orphanage était inarrétable sur le terrain, il y a même fallu leur demander d’arrêter de jouer lorsque le ciel a décidé de se lâcher sur nous, un vrai déluge.

Nous attendrons donc que la pluie s’arrête afin de retourner à l’orphelinat, à 30mn de vélo de là, et du coup, la nuit tombe, mais cela permet d’admirer un ciel aux couleurs magnifiques !

Pour ma part, c’est décidé, je ne pars pas avant mardi, j’aime trop ces gamins.

Le lundi, pour ma dernière journée de cours, je la passerai à réviser ce que je leur ai appris la semaine dernière, puisque ma classe est un peu désertée, seulement 8 élèves ! Mais qu’à cela ne tienne, révision et jeux visant à leur faire travailler le vocabulaire, tout le monde participe, c’est l’essentiel !

Mardi est une journée de fête nationale, ainsi que les 2 prochains jours. Je repars donc en début d’AM et fait mes adieux aux gamins. Difficile de se contrôler lorsque chacun leurs tour ils s’attachent à mon cou pour me dire au-revoir. Mon tuk-tuk m’attend, c’est l’heure d’y aller.

Ce fut une expérience inoubliable ! Et j’espère pouvoir en avoir d’autre comme ça sur ma route !

Bye bye BCI orphanage !

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *