30/11 : arrivée à Bangkok

Comme beaucoup de voyageurs, ma 1ère étape Thaï est Bangkok. Arrivée en milieu d’AM, je pars à la recherche de mon hostel, pose mes affaires et repars illico, direction Kaosan road, le quartier des voyageurs. L’ambiance en fin d’AM est assez calme, je me balade tranquillement, prends mes repères, puis fait une pause massage. ½ heure de massage pour 150 baths, soit un peu moins de 4€ ! Attention, il ne s’agit pas là d’un massage en douceur, tous les membres y passent (ou presque !), mais cela peut parfois être douloureux. La pression exercée sur les différents muscles est assez forte, mais au final ça fait du bien ! Surtout que j’en avais besoin, après plus de 4 heures au fond d’un minivan, coincée entre la montagne de bagages à ma droite, et mon voisin de gauche..

Après cette petite séance massage, retour sur Kaosan road, pour mon 1er repas Thaï. Rien d’innovant dans le choix, j’opte pour un Pad Thaï dans la rue. Du coup, je mangerai au milieu d’autres backpackers assis sur le trottoir, sympa.

 

1/12 : Visite du grand Palais, Wat Phra Kaew, Wat Pho et quartier Chinois

Je commence mes visites par le Grand Palais. A l’arrivée, un service de sécurité (renforcé depuis les attentats de Bangkok il y a peu), contrôle sacs et tenues vestimentaires. Mon pantacourt n’étant pas assez long, on me donnera un espère de jupe longue, afin de couvrir la totalité de mes jambes. C’est la 1ère fois que je porte une jupe depuis la maternelle je pense !

La visite commence par le Wat Phra Kaew (ou temple du Buddha d’émeraude). Il s’agit là du temple Bouddhiste le plus sacré de Thaïlande. Je ne trouve pas les mots pour dire à quel point c’est grandiose ! De l’extérieur, tout un ensemble de bâtiments aux architectures si époustouflantes, c’en est déboussolant. On ne sait pas où regarder !

Après avoir admiré toute cette architecture en finesse de l’extérieur, je rentre à l’intérieur du temple du Buddha d’émeraude : ça coupe le souffle ! Une montagne dorée nous accueille, avec en son sommet, le fameux Buddha d’émeraude. Les photos étant interdites à l’intérieur, je n’ai malheureusement pas d’image à vous montrer, mais c’était d’une beauté, magique !

La suite de la visite se fait dans la cour du palais Royal, une seule salle est autorisée à la visite, il s’agit de la salle des audiences. Au milieu de cette salle, se trouve un trône duquel le roi fait des discours lors de la réception de visiteurs étrangers, ou encore lors de son discours d’anniversaire.

La visite longe ensuite le bâtiment principal, d’un étrange mélange d’architecture. Si le bâtiment est d’architecture Européenne, style néo-classique, la toiture elle reste de style Thaï. Il semblerait que le roi Rama V n’était pas d’accord avec la famille royale lors de la construction du palais. Lui voulait une architecture Européenne, alors que d’autres membres de la famille royale voulait un style plus Siam. En résulte ce compromis, qui n’est pas sans élégance.

La visite étant terminée, pause déjeuner et direction Wat Pho

Wat Pho est un temple abritant très certainement le plus grand Buddha couché du monde. D’abord, le temple dans l’ensemble est le plus grand de Bangkok, et il semblerait qu’il soit aussi le plus ancien.

Le Buddha qu’il enferme est en position allongée sur le côté. Il mesure 46m de long, et 15 m de haut. Inutile de vous dire qu’il est gigantesque ! Cette posture est sensé représenté le passage de Buddha au Nirvana…

Lors de la visite de ce temple, je retrouve Yann, mon voisin de bus la veille, depuis la frontière jusqu’à Bangkok. Nous continuerons la journée ensemble. Nous nous baladerons au marché de Pak Khlong Talat, qui ressemble à nos halles de Rungis. Ici, c’est le gros volume. En face, nous traversons le marché aux fleurs, puis ensuite, le marché aux bijoux et aux tissus (Phahurat fabrics market). Ensuite, nous traverserons l’allée Sampeng , dans le quartier Chinois, rien que des stands où l’on trouve de tout ! Fin de la balade à la porte Chinoise de l’Est, il est temps pour moi de regagner mon auberge, à 5km !

 

2/12 : Musée National

En ce mercredi, j’ai lu qu’il y avait des visites guidées en Français au musée national de Bangkok à 9h30. Je m’y dirige donc, et doit rejoindre Yann. A l’arrivée, surprise, l’entrée du musée est gratuite : « anniversaire du Roi ». Super, « bon anniversaire le roi ! » alors.

Notre guide Pascale, expatriée depuis 4 ans en Thaïlande nous fera la visite. Nous apprenons d’abord que le musée avant d’être musée était le palais du vice-roi, et couvrait une superficie supérieure à aujourd’hui puisqu’il englobait le théâtre et l’université voisine.

Nous commencerons par admirer les toitures de la Chapelle Buddhaisawan, avec quelques explications. Ainsi, j’apprendrai que ce que je prenais pour des trompes d’éléphants en bout d’arrête de toit sont en fait des Chofa. Cela représente un oiseau, et non une trompe d’éléphant…Autant pour moi ! On reconnait l’origine du bâtiment grâce à ceux-ci : becs vers le bas = bâtiments royaux, becs vers le haut pour les autres.

La visite des différents halls ensuite prendra toute la matinée. Je vous passerai tous les détails, mais j’y ai appris beaucoup de chose sur la vie de Buddha (en fait il a eu 547 vies !), ainsi que sur le Bouddhisme et Hindouisme.

Je m’attarderai un peu sur la visite du dernier hall, qui est celui des chariots funéraires. Vous me direz « pas très gai », mais franchement, ça en vaut la peine. Le chariot funéraire des rois s’y trouve, il pèse plusieurs tonnes, et est encore de nos jours tiré à la mais par pas moins de 216 hommes. Impressionnant !

J’ai ainsi appris ce qu’il se passait lorsqu’un roi, ou membre de la famille royale décède. Il est d’abord mis dans une urne funéraire en bois en position fœtale, puis on le laissera se « dessécher » ainsi pendant 1 à 2 an. Ensuite, on construira un énorme « bûcher » d’environ 40m de haut, ornée d’or et de pierres précieuses.

Pour la crémation, on dispose l’urne funéraire sur le fameux chariot à l’aide d’un ascenseur spécial afin de le transporter jusqu’à l’endroit de la crémation. Là commence la crémation, mais attention, l’urne en elle-même ne doit pas brûler ! Les cendres seront récupérer par en dessous, puis seront ensuite placées dans un temple.

Après cette visite, pour ma part, je dirai au-revoir à Yann, et essaierai de trouver ce que je vais faire les prochaines jours. J’avais décidé d’aller sur Koh Tao opu apprendre la plongée, mais la compagnie a majoré ces tarifs pour les 3 prochains jours. Du coup, je dois trouver un nouvel hostel. Après avoir prospecté dans le quartier, c’est bon je déménage au Panda hostel. Dans une rue retiré de l’axe principal, j’y dormirai mieux que dans ma première où j’avais l’impression de dormir sur le trottoir tant j’étais proche de la route. En soirée, petite balade et concert de rock Thai en terrasse de café !

 

3/12 : Journée shopping

Sur les conseils de la propriétaire, je pars visiter un temple dans les alentours, Bowonniwet temple. Il abrite 2 grands Buddhas dorés à l’intérieur, et l’atmosphère se prête à la méditation. Je m’y poserai quelques minutes. Ensuite, direction le MBK center. Ce centre commercial, à son ouverture en 1985 était le plus grand d’Asie ! Aujourd’hui, il comprend 2500 magasins répartis sur 8 étages. On y trouve de tout, mais c’est particulièrement le bon endroit pour acheter des smartphones pas très cher. J’y passerai un bon moment, puis me dirigerai ensuite de l’autre côté, vers le Siam center. Celui-ci est un peu plus chic. I au MBK, les magasins ou stands sont un peu brouillon, ici c’est grand magasin et boutique de marque. Le luxe, c’est pour après avec les centres Siam Discovery et Siam Paragon.

Je ne ferai que traverser ces centres. Mais à la sortie de Siam center, j’ai eu la surprise de tomber sur une exposition d’éléphant, puis ensuite sur un grand sapin de Noël. Tourisme oblige, maintenant, on décore aussi pour Noël en Thaïlande.

Mais ma destination finale est plutôt dans le Bangkok insolite. Il s’agit du temple Chao Mae Tuptim, temple de la fertilité. Je vous laisse juger du caractère Bangkok décalé dans les photos…

Pour le retour, je choisirai l’option Khlong boat, puisqu’il semblerait qu’il y ait un arrêt pas très loin. C’est impressionnant comme les conducteurs de ces bateaux foncent sur les canaux. A l’arrêt, c’est tout juste s’il ne faut pas sauter dans le bateau ou en dehors, tellement les haltes sont courtes ! Enfin, c’est la vie des locaux, nous ne sommes que 2 occidentales sur tout le bateau, génial !

De retour à Kaosan road, après avoir piétiner toue la journée dans les centres commerciaux, puis arpenter les rues, je me laisse tenter par un foot massage. Cette fois, je prends 1h, pour 250 baths (6,60 €). Que ça fait du bien, un vrai bonheur !

 

4/12 : Marché des amulettes, Wat Arun et Wat Traïmit

Aujourd’hui, j‘ai choisi de commencer la journée par une balade au marché des amulettes. Très typique, on y trouve toute sorte d’amulette, sensées protéger de tout. Les Thaï en sont fan, ils font plus confiance en la protection des amulettes qu’en une assurance… J’y ai croisé des moines venu faire leurs emplettes, ainsi qu’un paquet de Thaï, inspectant les à l’aide d’une loupe de bijoutier chaque détails. Pour ma part, j’ai juste craqué sur une petite statuette de Buddha doré. Je ne sais pas en quoi elle est, mais elle m’a plu. J

Ensuite, direction le temple d’Arun, qui signifie temple de l’aube. Actuellement, il est fermé pour rénovation, mais on devine à travers les échafaudages les détails en porcelaine sur toute sa hauteur. Il est grandiose, et pour cause, la tour principale mesure 104m.

Après cela, je décide d’aller rejoindre mon ami Patrick à son auberge, ce n’est qu’à 5Km, un peu de marche et voilà. Je fais la connaissance de la gérante de son auberge, Joy, une Thaï pleine de vie et très sympa.

Nous partons ensuite nous balader au hasard dans les rues, puis nous finissons au temple Wat Traïmit. J’en avais entendu parler par la guide Francophone au musée national. A l’entrée, nous découvrons le grand Buddha. Il est impressionnant, surtout quand on sait qu’il est en or massif : 3,5 tonnes d’or devant nos yeux ! Pour la petite histoire, ce Buddha était en bois de teck au départ. Mais lors de son transport, la grue utilisé pour le déplacer n’était pas assez puissante, forcément, puisque c’était sensé être du bois. Ainsi, la statue est tombée durant une manœuvre, cassant ainsi son revêtement en teck, et révélant ainsi sa vraie matière. Surprise !

Par la suite, nous nous baladons de nouveau dans l’allée de Chinatown où se trouvent toutes les boutiques. Nous remontons ensuite vers le palais royale. Là, sur le parc en face du palais royal, il se prépare la cérémonie pour l’anniversaire du roi qui aura lieu le lendemain. Nous nous y arrêtons, et je tombe sur un stand où ils coupent les cheveux gratuitement ! La belle aubaine, je dis au-revoir à Patrick, et vais profiter de cette coupe dans la rue. Le résultat est ok, j’ai les cheveux plus court et c’est ce qui compte, vu la chaleur…

Après cela, je me baladerai le long des stands de street food installés là pour l’occasion, goûterai quelques petits trucs et retour à mon auberge. CE soir je dois absolument faire une lessive ! Plus de sous-vêtement pour demain…

 

5/12 : Fête pour l’anniversaire du roi

Aujourd’hui, pas de visite. Je vais simplement me rendre au parc sur lequel a lieu la fête pour son anniversaire. L’entrée est gratuite, on nous distribue de l’eau, on y trouve une multitude de stand pour manger, et également des stands où la nourriture est gratuite, mais les files d’attente sont énormes, plus de 100m de queue pour certain. Et là, on voit bien la différence avec les Chinois, ici, tout le monde attend sagement son tour, dans le respect des autres ! Pour ma part, je choisirai e manger au stand payant, préférant laisser la nourriture gratuite à ceux qui n’ont pas les moyens.

Je dégusterai une sorte d’omelette au crabe, cuite dans une feuille de bambou me semble-t-il. Après cela, j me dirige vers le centre du stade, où il semble y avoir de l’animation. Je comprends vite pourquoi, c’est distribution de Magnum Gold gratuite. Je ne dirai pas non pour une petite glace, vu cette chaleur, et il semble qu’il y en a pour tout le monde.

Après cette pause dégustation, je me dirige vers le ring de Muay Thai, et constate à ma grande surprise, que parmi les futurs combattants qui sont sur le Ring, il y a une Française. Je resterai là toute l’AM, à regarder les combats au milieu de la foule endiablé à chaque fois qu’un Thaï est sur le ring. Ca commence par les hommes, en boxe Anglaise, puis les filles en Muay Thai, pour finir par les hommes en Muay Thai. Les combats sont violents, mais les adversaires se saluent avec respect à la fin de chaque round et du combat.

Un petite retour à l’auberge afin de déposer mon sac à dos, et je reviens sur le lieu des festivités. Un feu d’artifice est programmé en l’honneur de sa majesté, on nous distribue des bougies jaunes à allumer. C’est assez sympa. Et au milieu de toute cette foule, je tombe nez à nez avec John, le volontaire qui m’avait accueilli à l’orphelinat à Siem Reap. On regardera le feu d’artifices ensembles, avec ses 2 amies, puis on finira la soirée en terrasse à écouter la musique live.

 

6/12 : Katuchak market

Pour ma dernière journée à Bangkok, j’ai décidé de me rendre au marché de Chatuchak. C’est un marché immense qui se tient tous les WE dans le Nord de Bangkok. On y trouve absolument de tout, mais c’est un vrai labyrinthe. Il y a même une allée consacrée exclusivement aux habits… pour chien ! Un conseil que l’on m’a donné, si vous trouvez quelque-chose qui vous plaît, achetez-le. Sinon, vous risquez de vous perdre dans les allées et de ne pas pouvoir y revenir. Après cette balade, retour sur Kaosan Road, puis à mon auberge. Un peu de calme aujourd’hui, ce soir je prends le bus pour Ko Tao.

 

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *