Georgetown, une ville sur une île dont je n’avais jamais entendu parlée. Lors de mon arrivée en Malaisie depuis Ko Lipe, j’ai naturellement débarqué à Langkawi, puisque c’est la porte d’entrée par voie maritime. Ma 1ère impression de cette île étant plutôt mitigée, j’ai décidé de ne pas m’y éternisé et de tracer tout de suite vers le sud, à la recherche d’un endroit sympa pour nouvel-an.

Arrivée à Georgetown, tout de suite je m’y suis sentie bien, la ville a un charme fou, et l’atmosphère qui y règne est très agréable. Pour couronner le tout, l’auberge que j’ai réservée est au top. Le séjour s’annonce bien !

30/12 arrivée à Georgetown et 1er pas dans la ville

Après m’être installé dans ma guest-house qui a l’air au top, je pars aussitôt à la découverte de la ville. C’est une agréable surprise ! Je m’y sens bien immédiatement, son architecture de style coloniale me plaît. Je décide de partir découvrir ce qui fait la réputation de cette ville : le street art en 3D.

J’avoue trouver cette recherche assez ludique, si certains sont visibles facilement, d’autre sont plutôt cachés et leur recherche s’apparente à un petit jeu de piste… Sympa ! Cela ma permet également de prendre mes 1er repères avec la ville, et d’apprécier en même temps cette jolie architecture.

Un repas dans un restaurant Indien pour le soir et dodo.

 

31/12, balade en ville et nouvel an

Debout de bon matin, je fais connaissance des autres voyageurs résidant à cette fabuleuse Guest-house. Aussitôt, on me demande si je veux me joindre au groupe pour une balade en ville, bien sûr ! Dans le groupe, Australiens, Néo-Zélandais, Malais, Singapouriens, Indienne et autres Français.

Nous nous baladons en ville avec nos guides locaux ainsi que Eddy, Singapourien habitué de Georgetown. Du coup cela me fait profiter de tous les recoins de la ville, inconnus des touristes.

Pour le midi, repas tous ensemble dans un restaurant local, je ne suis pas fan de la nourriture Malaisienne (ils ajoutent du sucre dans tout ce qu’ils cuisinent), mais l’expérience est agréable. Quelques photos délires avec les peintures 3D, puis nous nous baladerons dans le quartier où résident les Malais d’origine Chinoise, la jetée, ensemble d’habitations en bois sur la mer. L’ambiance y est très sympa.

Pour le dîner, nous nous rendons toute la bande dans un food-court avec Jon, réceptionniste de l’auberge. Ici, multitude de choix sur ce que l’on peut manger : Chinois, Thaï, Malais, Indien. On fera un mix et partagera tout afin que chacun puisse goûter à tout. Bonne ambiance ! Dès 19h, les 1er « Happy New Year » retentissent : en effet, ce nouvel-an est international, et à 19h ici, c’est minuit en Nouvelle-Zélande.

Retour ensuite sur la guest, il faut que l’on prépare notre réveillon. Nous allons donc dans le « repère des brigands », petite boutique situé dans un angle proche de notre guest-house acheter quelques bières, du vin pour certain et du gin pour d’autre. Jon, qui travaille à l’auberge nous fournis une caisse en polystyrène, on y ajoute quantité de glaçons et sel, ce sera notre frigo pour la soirée.

Nous commençons ainsi notre réveillon, sur la terrasse de l’auberge, à moitié dans la rue. Des gens de passage se joignent à nous en voyant l’ambiance qui règne ici… Que de convivialité !

Arrive ensuite « Happy New Year Australia », puis «  Happy New Year Koréa and Japan ». Vers 23h30, nous nous dirigeons vers l’esplanade où un feu d’artifice doit être tiré. A minuit cette fois, c’est bonne année à tous. Embrassade entre Français, et accolade pour les autres (ben oui, le la bise est purement Francophone…), photo souvenir, mais pas de feu d’artifice. Qu’à cela ne tienne, nous nous dirigeons ensuite dans le quartier où ça bouge, puis finirons en discothèque. Je ne m’y éterniserai pas, même si la musique est excellente. Ici, impossible de bouger d’un poil, tellement de monde, et surtout climatisation à fond dans mon dos alors que je suis trempée de sueur ! Pour ma part, retour à l’auberge avec d’autre vers 3h du matin, ce qui nous aura permit de profiter du feu d’artifice tiré à cette heure là. Quelle soirée ! L’année ne pouvait pas mieux commencé que dans cette ambiance chaleureuse avec des gens merveilleux.

1/1, Welcome in 2016

Réveil OK pour moi, mais plus difficile pour certains… Après le petit déjeuner, direction le jardin botanique. Une agréable balade, dans un joli coin de verdure. Sur le retour, nous repérons un petit sentier derrière Moon Gate, et décidons de nous y engager. Nous suivons donc le sentier pendant plus d’une heure, au milieu de la jungle, le tout en monté bien sûr ! Arrivés en haut, surprise, un club de gym en plein air, ainsi que thé, café et biscuits gratuit. Ça fait du bien. Pour la descente, nous passerons par les marches, que nous avions quittées dès le début de la montée. Soudain, un attroupement au milieu du sentier, ça bouchonne. « Des singes » pensai-je… Non, gros serpent ! J’en apercevrai un bout, mais il semble être énorme. Les locaux jettent des morceaux de bois pour le faire fuir, ce qu’il fait, ouf !

Sur le retour, avant de prendre le bus, nous décidons de nous rendre au centre commercial. Après avoir parlé fromage toute l’AM, nous en rêvons. Nous y achèterons camembert, comté, gruyère, cheddar, parmesan et biquette, ainsi que de la bonne baguette. Nous partagerons tout ça le soir pour notre 1er dîner en 2016. Un bonheur !

Après le dîner, j’ai envie de me balader un peu, et MItu, jeune Indienne vivant à Kuala Lumpur aussi. Nous partons tous les 2 sur la jetée. Là, une pause hors du temps, à écouter de la musique, à chanter « frère Jacques », puisque Mitu la connaît un grand moment !

Elle m’annonce aussi qu’elle va se marier l’année prochaine, sur quoi je lui dit, on est en 2016 maintenant, tu te maries en 2017 ? et sa réponse fut à mourir de rire : »Oh my god, it means I’m getting married this year ! »…. lol

Après ce moment hors du temps retour à l’auberge.

2/1 Le temple Keke Lok Si

Après un déjeuner en groupe dans une cantine locale (sauf pour moi car pas faim), je goûte quand même une des spécialités de Penang : le cendol. C’est un mélange de glace pilée, lait de coco, haricots rouges, nouilles vertes au pandan et sucre de palme. Bon, j’ai essayé, mais c’est franchement pas pour moi.

Ensuite, nous partons visiter le temple Keke Lok Si, situé sur la colline d’Air Itam. Il s’agit en fait d’un ensemble de temple bouddhiste, qui s’étant depuis le milieu jusqu’au sommet de la colline. Nous commençons par la fontaine de la longévité, peuplé des quelques centaine de tortues (la tortue étant le symbole de la longévité). S’en suivent plusieurs temple, certain plus sympa que d’autre avant d’arriver au sommet. De là, jolie vue sur la mer et la ville. La pagode qui s’y trouve est encore en construction.

Redescente ensuite sur la ville et bus pour rentrer à Georgetown. Le soir, dîner street-food

 

3/1, Penang National Park

Pour cette dernière journée à Georgetown, nous nous rendons au parc national de Penang. Après une bonne heure de bus, nous arrivons à l’entrée du parc. Il faut s’enregistrer, mais l’entrée est gratuite. Après ces formalités, nous nous engageons sur le sentier qui longe la côte. La marche nous prendra de mémoire environ 2h, à monter descendre dans la jungle, pour enfin arriver à Monkey beach. Nous y ferons une pause, certain iront se baigner, d’autres feront la sieste…

Ensuite, une pause déjeuner puis nous décidons de continuer et monter jusqu’au phare. Une petite heure de montée dans la jungle, avec des marches plutôt fatiguant de par leur irrégularité et nous arrivons au sommet. Le phare est ouvert, nous y grimpons et admirons la vue. Une petite pause en hauteur, et nous redescendons sur la plage. De là, on nous propose de rentrer en bateau à un bon tarif, du coup nous acceptons. Bus ensuite et retour à l’auberge. Demain, départ avec Gautier, un Français rencontré ici pour Ipoh.

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *