Après avoir dormi une nuit sur les bancs du port de Cébu (mon bateau avait 12h de retard !), une nuit dans le bateau de Cébu à Manille, j’ai passé ma journée à Manille dans un Starbuck. Oui, je sais pas très original, mais la chaleur étouffante et la pollution ne m’ont clairement pas donné envie d’aller me balader dans les rues, surtout que j’avais mon gros sac avec moi. La gare routière ne disposant pas de casier… Du coup, journée soft, et ensuite, encore une nuit de bus pour rejoindre Banaue et j’arrive enfin dans la région de Luzon.

23/1 arrivée à Banaue et retrouvaille et randonnée

C’est donc « fraichement » débarquée du bus de nuit de Manille, que j’arrive à Banaue. Je pars aussitôt à la recherche d’un hébergement à pied. Le 1er à côté de l’arrêt du bus est plutôt classe, mais pas dans mon budget. Je descends donc à pied au village, après avoir demandé conseil au point info tourisme.

Je marche donc dans la rue qui descend en ville, lorsque j’entends mon prénom. Je vois une tête sortir du jeepney, c’est Delphine ! On s’était rencontré 6 mois plus tôt en Mongolie ! Le monde est si petit… Je monte direct à bord du jeepney qui nous descends au centre et nous arrête devant une guest-house. Mes amis prennent une chambre double, pour ma part, j’irai à celle d’à côté, moins cher et plus familiale.

On se retrouve ensuite et décidons d’aller faire une petite rando qui traverse de petits village pour aller rejoindre une piscine naturelle. Les paysage sont superbes, rizières, enfant et adultes nous sourient, nous posent des questions pour savoir d’où on vient, nos prénoms… L’atmosphère est très paisible. Il y a toujours quelqu’un pour nous indiquer le chemin à suivre, et heureusement, car dans les rizières, ce n’est pas toujours facile de se repérer…

Au lieu de baignade, les locaux sont ici pour se baigner, se laver les cheveux, faire leur lessive. Nous sommes au cœur de la vie traditionnelle Philippines.

De retour à Banaue, un petit tour au marché locale, très sympa où nous découvrons des fruits inconnus et achetons quelques provisions. Demain, nous partirons à Batad à pied, et avons fait le choix de ne pas prendre de guide.

 

24/1 Trek J1, direction Batad

Au lever, le temps est à la pluie, mais nous décidons de partir quand même. Un tricycle que nous avons négocié la veille nous attend pour nous emmener à l’embranchement du chemin pour rejoindre Cambalo. La marche commence par une longue montée sur une « route » encore en travaux. Finalement, nous sommes contents de la météo, la température est du coup plus agréable pour marcher. A la fin de la route, on entre dans la forêt, puis les rizières avant d’arriver sur le village de Cambalo. Une petite visite du village, puis les villageois nous indiquent la direction pour Batad. Nous continuons notre marche, à flanc de montagne pour arriver au point de vue sur Batad. Je comprends que les rizières de Batad soient au patrimoine mondial de l’Unesco. Les rizières se trouvent dans un cirque naturel, la vue est magnifique. Une petite pause, où nous rencontrons des Philippins de Manille qui sont ici en week-end.

Après cette petite pause, nous traversons les rizières. La marche sur le rebord de celles-ci nous oblige à être très vigilants. Le chemin est fait de pierres plates, posée sur la boue à l’extrémité de la rizière, une chute à droite et c’est le bain de boue, une chute à gauche, et c’est le vide… Mieux vaut être sur de son équilibre !

Après un mauvais choix de direction, nous nous retrouvons sur un sentier assez escarpé dans la forêt, mais finalement nous croiserons un Philippins pour nous remettre dans la bonne direction. Entre temps, Clive nous aura montré ses talents de cascadeurs, avec une chute assez spectaculaires, mais sans gravité. Quel roulé boulé ! Nous arrivons finalement sur les hauteurs de Batad et trouvons un lit au Hill Side. Confort sommaire, mais c’est tout ce dont nous avons besoins : un lit, une douche chaude… Pas besoin de plus !

 

25/1, Trek J2 : cascade de Batad et retour Banaue

En discutant avec les locaux la veille, on nous a parlé d’une cascade. Nous décidons donc logiquement de nous y rendre. Le truc, c’est que nous sommes sur les hauteurs du village, et que celle-ci se trouve beaucoup plus bas que le village. Après toutes les marches de la veille, nous attaquons donc cette journée en descendant x milles marches pour arriver à la cascade. Cela nous prendra un certain temps, mais nous y arriverons. La cascade est jolie, pas l plus belle que j’aie vue, mais ça va. ON y fit une petite pause, puis remontons cette fois, il faut rallier le settle point, encore plus haut que de la où nous sommes partis ce matin. C’est reparti pour des marches en veux-tu en voilà… Avec le peu de soleil qu’il y a aujourd’hui, on sent déjà la différence par rapport à hier, mais marcher au milieu de ce paysage est si magique, que l’on en oublie la difficulté, enfin presque…

Arrivée au settle point, nous décidons de commencer à remonter la route à pied. Au bout de 30mn, un jeepney nous propose de nous ramener à Banaue à bon prix, nous acceptons.

De retour à Banaue, un petit tour au marché pour les provisions de fruit, un repas à ma chère pension et demain, trajet pour Sagada. Bye bye Banaue et Batad !

 

About the author: snookmam

Un commentaire

  1. quand j’y repense…. ca me parait si loin… nostalgie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *