Après une petite étape à Bangkok à mon retour de Malaisie, je décide de me rendre à Kanchanaburi, ville du célèbre pont sur la rivière Kwai, célèbre notamment grâce au film du même nom.

Le transport est assez court, dans un bus local, j’arrive à Kanchanaburi en milieu d’après-midi. Au 1er abord, la ville est plutôt très étendue, le long de la rivière. Installation rapide à ma guest qui est vraiment au top : propre, confortable, terrasse avec chaise longue : un vrai bonheur !

9/2 Pont sur la rivière Kwai

Ben oui, forcément, c’est un incontournable. Après m’être confortablement installée, je me dirige donc vers le célèbre pont. A l’arrivée, je dois dire que l’énergie qui se dégage de cet endroit me plaît beaucoup. Je ma balade donc sur le pont, un petit peu de l’autre côté de la rivière, marche sur les rails… I feel good ! Même si l’endroit est touristique, je dois dire que je l’ai beaucoup apprécié !

J’admirerai ensuite le coucher de soleil, depuis le pont et en dessous, le soleil prend une couleur rouge magnifique avant de disparaître derrière la montagne, c’est juste magique !

Après cela, je me laisse tenter par un restaurant sur la rivière pour le dîner, puis retour à l’auberge pour une petite soirée en terrasse en compagnie du chat de l’auberge !

 

10/2 Musée du rail, balade sur la rivière et Wat Tham Khoa Poon

Mon ami Seb, rencontré en Malaisie à nouvel-an (encore un), après s’être revu durant ma courte pause à Bangkok, me rejoint dans l’AM. Je profite donc de la matinée, pour aller visiter le Thailand Burma railway center. Bien que le musée soit pas très grand, de nombreux panneaux explicatifs et photos sont là pour nous expliquer la vie des « volontaires » qui ont construits le pont ! Sa visite est très intéressante, et nous permet d’imaginer les conditions dans lesquelles vivaient et travaillaient  les travailleurs.

De retour en début d’AM pour un peu de repos à l’agréable terrasse, j’en profite pour mettre un peu à jour mon blog et trier mes photos. L’endroit est super agréable, et autant en profiter. Seb arrive en milieu d’après-midi. Le temps qu’il s’installe, et nous nous dirigeons vers le pont, ben oui, c’est quand même l’attraction principale de cette ville, et comme l’atmosphère y et agréable, cela ne me dérange pas d’y retourner. Après avoir marché sur le pont, pris quelques clichés et sifflé le célèbre air du film, nous nous laissons tenter par une balade en bateau pour aller visiter Wat Tham Khoa Poon.

Nous accédons à la grotte après une petite marche, la visite et sympa. Sur le retour, nous assisterons au début du coucher de soleil depuis la rivière… Une des choses dont je ne me lasserai jamais, admirer un coucher de soleil… Tous différents, mais tous appréciés !

Pour le soir, nous choisissons de nous laisser tenter par un petit buffet de fruits de mer… Au menu, fruits de mer à volonté, à cuire soi-même au barbecue ou vapeur… Le tout pour la modique somme de 250 Baths, soit environ 6,50€… Et la nourriture a l’air plutôt fraîche !

 

11/2, Erawan waterfall !

Il semblerait que ces chutes d’eau soient magnifiques, alors lorsque j’ai vu les photos de mon ami Patrick, je m’étais dit il faut que tu y ailles. Étant à Kanchanaburi, nous avons donc pris un bus local le matin pour nous y rendre. Nous sommes les derniers à monter dans le bus, qui est déjà bondé. Je passerai tout le trajet debout sur la dernière marche de la porte, qui bien sur est ouverte pour pouvoir profiter d’un peu d’air. Pour Seb, c’est autre chose, il est assis par terre devant, endroit qui semble-t-il se trouve au dessus du moteur et qui chauffe un max… Je suis pas fâchée d’être debout à la porte, pour les environ 1h30 de trajet…

Arrivée sur place, Seb se sent vraiment pas bien et décide de rester un peu en bas, en me disant d’y aller et qu’il me rejoindra plus tard. Ok, je commence donc à me balader dans le parc, et découvre le 1er niveau. Ce n’est pas encore bondé à cette heure-ci.

Je ferai une pause à chaque niveau, tous ayant un charme différent, l’endroit est très photogénique. Et pas trop de monde encore, c’est vraiment agréable ! A mon arrivée au dernier niveau, il y a un peu plus de monde, mais pas la grande foule non plus, des gens se baignent, se prennent en photo dans l’eau, profite des chutes pour un hydromassage ou encore des poissons pour un foot massage.

Je me poserai ici pour un moment, mettrai mes pieds dans l’eau pour profiter d’une fish pédicure gratuite… Et dire qu’il y en a qui paie pour aller mettre leurs pieds dans un aquarium et se faire manger les pieds par des poissons…

Arrivera un moment, où je me retrouverai presque toute seule en ce lieu magique, j’en profite pour faire quelques clichés, m’imprégner de l’énergie de l’endroit avant l’arrivée d’un groupe de Russes. Je commencerai donc à redescendre, en ‘arrêtant de nouveau à presque tous les niveaux, pour finir par me poser à un endroit calme et lire un peu. L’atmosphère est tellement paisible que je ne vois pas le temps passer, et je fini par terminer mon livre…

Je redescendrai pour attraper le dernier bus de retour su Kanchanaburi, qui est beaucoup moins blindé qu’à l’aller. J’aurai même une place assise su un siège, juste  côté de la porte, histoire d’avoir un peu d’air.

De retour à l’auberge, je retrouve Seb, qui est rentré sanas visiter les cascades. Une petite virée en ville pour le dîner, et repos.

12/3 Balade en ville, cimetières et repos

Pour ma dernière journée ici, petite balade en ville et au cimetière de guerre de Kanchanaburi. Il commémore les victimes de la construction de la death-railway, chemin de fer reliant la Thaïlande à la Birmanie construit pendant la seconde guerre mondiale sous le commandement des Japonnais.

Le nom de death-railway provient du nombre de victimes qu’à engendrer sa construction. Les principaux travailleurs étaient des prisonniers de guerre, de nationalités Britanniques, Néerlandaise, Australiennes ou encore Malais,  contraints au travail forcé dans d’atroces conditions. Beaucoup sont mort d’épuisement, de malnutrition, de maltraitance ou encore de la Malaria. La moyenne d’âge que j’ai pu y constater se situe entre 25 et 28 ans… Je n’ai vu que 2 tombes dont l’âge excédait 35 ans ! La vie ne leur a pas laissé la chance de vivre au-delà de 30 ans.

Après cette visite pas très joyeuse, je marhce un peu dans la ville puis retrouve Seb pour un déjeuner dans un très bon restaurant végétarien. L’AM, nous nous laisserons tenter par un massage, et pour ma part, je me poserai un peu pour écrire. En fin d’AM, le tuk tuk nous conduit à la gare, d’où je prendrai un bus de nuit pour Chiang Mai. Bye bye Kanchanaburi !

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *