Rejoindre Paï depuis Chiang Rai m’a pris plus de temps que prévu. En effet comme j’avais pu entendre, pas de transport direct depuis Chiang Rai jusqu’à Paï. J’ai donc du reprendre le bus jusqu’à Chiang Mai, puis ensuite trouver un mini-van pour Paï. Et la route de Paï depuis Chiang Mai n’est pas de tout repos. Très sinueuse, et l’on ne peut pas dire que le van soit super confortable… Mes voisins de droites vomissent chacun leur tour, en même temps ça veut pas dire grand-chose, la plupart des Asiatiques sont malades dans les transports, et ils n’échappent pas à la règle…lol

Arrivée à Paï donc en début d’AM, je choisi de marcher jusqu’à mon auberge qui se trouve en dehors de la ville sur les hauteurs, 3km en pleine cagna, ça n’a jamais tué personne ! A l’arrivée, super accueil, un mango shake pour me retaper et check-in. Super dortoir : cabane en bambou avec matelas à même le sol, j’ai pas besoin de plus de toute façon, et pour 3,10€ la nuit avec petit-déjeuner, je vais pas me plaindre…

22/2 1er aperçu de la ville et yoga !

Après avoir fait mon check-in donc, je redescends à pied en ville, histoire de voir à quoi ça ressemble. De 1er abords, un ville plutôt assez touristique, beaucoup de boutiques, de restaurant proposant un mix de nourriture Thaï et Occidentale… Je me loue un scooter, histoire d’être un peu plus autonome, puis m’offre un cours de yoga pour me remettre de cette grosse ½ journée de transport.

Pour le soir, un petit restaurant Israélien, ou je partage ma table avec 2 femmes, on va dire d’âge mûre, une Québecoise et une Californienne. Ambiance sympa, repas ok, et je remonte à mon auberge après de long débat sur tout et n’importe quoi… Je suis partie lorsque la conversation à tourner vers la politique (future élections Américaine oblige…). Retour à mon auberge d’où je peu admirer la pleine lune sans pollution lumineuse, un bonheur !

23/2 Canyon, Land split et retrouvailles

Pour cette journée, j’ai décidé d’aller voir un peu les environs de Paï avec on scooter. Direction donc le canyon. L’endroit est plutôt sympa, je m’aventure sur le sentier descendant un peu, marche sur les passages un peu étroit, le décor me plaît, à défaut de montagnes… Une petite pause photo, et je repars en direction de la land split, comprenez par là, la faille dans la terre. A peine arrivée, que la famille propriétaire des lieux me propose de m’installer et me sert aussitôt tout un échantillon de bonnes choses : jus de Rosella, tamarin, papaye fraîche de leur jardin (la meilleure que j’ai jamais mangée !), fruit de la passion, chips de banane, patate douce, cacahuètes du jardin.. Un délice, après ça pas besoin de manger jusqu’à ce soir !

J’y ferai la connaissance de Michele, un Italien qui vient de finir un mois de cours de yoga intensif à Ko Phangan. On sympathise vite fait, et prévoit de se retrouver le soir pour boire un verre. Entre temps, il me parle d’un point de vue en continuant la route, avec des paysage magnifiques sur le chemin, du coup, je m’y engage. Mais je dois avouer qu’après un bonne heure sur une piste parfois en terre, parfois que de la pierre, perdue au milieu de nulle part, j’abdique sans atteindre le point de vue, à un endroit où la « route » me semble devenir vraiment dangereuse…Et pourtant, en scooter, je vais presque partout !

Bref, retour sur Paï, là j’ai reçu un message d’Alex qui me dit arriver en fin d’AM, et me propose de partager une chambre d’hôtel, car elle aimerait avoir un peu de confort et d’espace privé, chose impossible en dortoir… Pourquoi pas, avant d’aller dormir sur une planche en bois au monastère, une dernière nuit confortable ça peut être pas mal.

On se retrouve en fin d’AM, trouvons une bonne chambre pour un tarif correct, c’est plus facile quand on est 2. Une bonne douche, et direction le marché de nuit de Paï, histoire de retrouver Josh un ami à elle qui voyage en Asie en vélo, puis Michele. Repas street-food : de fantastiques brochettes de tofu, champignons et brocoli au pesto… Yum !!! Ensuite, un petit verre au jazz bar où un groupe de rock Ecossais donne de la bonne musique, puis direction le Spirit bar où je retrouve Michele. Là encore, live music, d’un autre genre, mais vraiment sympa ! Très bonne soirée ! Je m’entends bien avec Alex, naturelle, spontanée, ok un peu top « hug » pour moi, mais bon… Bref, retour à l’hôtel tardif après cette bonne soirée. Une bonne nuit et demain départ pour Wat Tam Hua et ma retraite de méditation !

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *