Après un trajet scénique en train de Pyin Oo Lyn à Hsepaw, nous arrivons à destination. Les paysages et l’ambiance dans le train était vraiment au top. Encore une fois, paysages splendides, scène de vie tout le long du trajet, avec traversée de petit village où les enfants nous faisaient signe, arrêt dans certains où les vendeuses de fruit ou autre nourriture portait leur panier sur la tête et vendait par la fenêtre du train…. En revanche au niveau de la sécurité, ben il faut dire que c’est à nous de faire attention.

J’ai passé une grande partie du trajet assise sur les marches du train, portes ouverte à admirer le paysage. Même lors de la traversée d’un pont splendide, aucune barrière ou autre : qui veut sauter saute  et s’envole pour une bonne centaine de mètres !

9/3 Arrivée à Hsepaw

A peine arrivée, un tuk tuk de l’hôtel est là, avec notre nom. Pour une fois, pas à batailler avec tous les chauffeurs 🙂

On nous dépose à l’hôtel, et la patronne, Lily est super accueillante. On prend vite fait des infos par rapport au trek possible dans les environs, puis partons nous balader un peu, et essayer d’avoir d’autres infos sur les treks et tarifs. Nous nous rendons dans un hôtel réputé pour ses excursions, mais là, on voit bien pourquoi, les groupes semblent assez important, il y a déjà un multitude de gens qui prennent des infos. Perso, ça ne m’intéresse pas de faire partie d’un « troupeau », et apparemment Alex non plus… L’offre de Lily semble mieux nous convenir !

De retour à notre hôtel, de jeunes Birmans sont en train de jouer au chilon dans la rue (balle en osier avec laquelle ils jouent au pied, la plupart du temps en rond. Le but étant de la faire circuler sans qu’elle touche le sol !). Je les admire quelques instants et il s me proposent aussitôt de me joindre à eux. J’essaie quelques jonglages, et ça semble les impressionner… Du coup, je passerai une bonne ½ heure à jouer avec eux, et je dois dire que sur ce coup là, ça m’a servi de grandir à jouer au foot avec mes cousins ! Même Alex me dit avoir été épatée, d’autant plus qu’elle a joué au soccer quelques années et était bien incapable de contrôler le Chilon J  Un super souvenir, malheureusement pas de photo, puisque mon appareil était en charge à l’hôtel… Mais le souvenir reste dans ma tête, et c’est ce qu’il y a de mieux !

De retour à l’hôtel, nous discutons encore des possibilités de trek avec Lily. Elle nous propose 2 jours, avec une nuit dans un village non touristique (contrairement à l’offre de l’autre hôtel). En revanche, ce ne sera pas le même qu’habituellement, le trek se faisant dans une zone en conflit. Bref, ça nous tente et nous réservons. Départ demain !

 

10/3 Trek autour de Hsepaw J1

Notre guide vient nous chercher à l’hôtel le matin, il s’appelle Kun et a l’air plutôt sympa, bien que pas très causant. Il nous explique brièvement le programme de la journée : en gros marche, un 1er arrêt le long du chemin pour déguster une spécialité de la région : la tea-leaves salad (comprendre salade de feuilles de thé), puis ensuite on avance jusqu’au village « touristique » où nous prendrons le déjeuner, puis ensuite nous continuerons jusqu’à notre homestay du soir.

Départ à pied depuis Hsepaw donc, puis nous sortons rapidement de la ville. La végétation ici est vraiment très sèche, tout semble brulé par le soleil, ou les feux de préventions… Cela explique également le ciel plutôt voilé que nous voyons. Une petite montée, et là j’entends du bruit sur le bord du chemin : 3 pythons ! Ca commence bien, moi qui craint les serpents, c’est pas très pour me rassurer tout ça… Qu’à cela ne tienne, continuons d’avancer. Les paysages ne changent guère, et pourtant je ne m’en lasse pas. En même temps, ça fait longtemps que je n’ai pas marché en pleine nature, au moins depuis Sa Pa au Vietnam, à savoir 6 mois plus tôt… Et pour moi, c’est énorme !

Bref, comme promis, nous avons la pause avec une vue magnifique pour déguster notre 1ère salade aux feuilles de thé : la encore, un délice ! Décidément, le Myanmar a de délicieuses salades, I love them !

Nous reprenons la route, toujours sous cette chaleur de plomb (j’ai oublié de le préciser), jusqu’au village du déjeuner. Nous mangeons dans un petit boui-boui, tenu par une famille. Le repas est délicieux, nous restons un peu. Le chat me fait la fête et viendra même se percher sur mon épaule. Nous partons ensuite nous promener un peu dans ce village « touristique », mais finalement, nous ne croiserons que 2 autres occidentaux. En revanche, nous croiserons quelques jeunes guerriers, mitraillettes en bandoulière…

De retour à la boutique pour récupérer notre guide, le gamin très adorable, vient spontanément jouer puis s’asseoir sur me genoux… Décidément, en Asie, j’ai la côte avec les enfants J Et les petits Birmans sont si beaux !

Le chemin pour arriver à notre homestay est un peu plus long que ce que je pensais, avec quelques montées, mais nous y arrivons en fin d’AM, un peu avant le coucher de soleil.

La famille qui nous accueille nous montre notre « chambre », où nous dormirons par terre. Ca va bien faire l’affaire. Un petit tour dans le village ensuite, mais malheureusement, pas de coucher de soleil,  celui-ci se couchant de l’autre côté de la colline. Pas grave, après une journée à crapahuter par cette chaleur, une bonne douche nous fera du bien…. Pardon, une brève toilette à la salle de bain commune, comprenez ici le point d’eau du village. A notre arrivée, toutes les femmes du village sont là pour leur toilette et lavent leurs vêtements en même temps. Nous attendons notre tour tout en observant leurs habitudes, s’agit pas ici de gaspiller l’eau !

Notre tour arrive, ce sera les pieds, jambes, bras et visage… Mais ça fait un bien fou ! De retour à notre homestay, la famille nous a préparé le dîner. Tellement de chose ! Multitude de riz, légumes et œufs… Un régal, encore une fois. Je crois que parmi mes pays préférés, le Myanmar est le seul dont j’apprécie la cuisine et le pays !

L’ambiance après le dîner sera un peu spécial… Il se trouve que notre homestay semble être un point de rassemblement de ces guerriers croisés plus tôt dans la journée. Ils se montrent les vidéos des combats de la journée sur leur téléphone, je n’ai pas vu les images, mais entendu les coups de feu  L. Je ne me suis jamais sentie aussi mal à l’aise. Non pas que je me sente en insécurité, mais je déteste vraiment la violence et les armes à feux, et me retrouver entourés de tous ces hommes avec des mitraillettes… Bref, mon guide a l’air de sentir ma tension, puisque qu’il me regarde et dessine un sourire sur son visage à l’aide de ses mains. Je me détends, puis vais ensuite admirer le ciel un peu plus loin sur la terrasse, avant d’aller me coucher.

 

11/3 Trek Hsepaw J2

Réveil matinal, après une nuit courte bien que longue. J’ai entendu quelques coups de feu dans la nuit, mais il semblerait que je n’aie pas beaucoup besoin de dormir ces derniers temps. Ma paix intérieure peut-être.

Le petit déjeuner nous est encore préparé par la famille, là encore tout sera délicieux ! Encore 3 coups de feu au loin. Cette fois, notre guide nous en dit un peu plus. Comme Lily nous l’avait annoncé, nous sommes proches d’une zone conflictuelle entre le peuple Shan et Pao. Une histoire de territoires… Bref, merci pour l’explication, mais je n’arrive toujours pas à comprendre que l’on puisse tirer sur une personne en face de nous simplement parce qu’elle ne fait pas partie de la même ethnie… Peu importe, il est l’heure de partir, direction le village où nous avons déjeuné hier pour un ravitaillement en eau.

A peine sortie du village qu’un jeune homme arrive vers nous en nous disant que ce n’était pas safe de passer par ce chemin, des coups de feu ayant été tirés il y a peu de temps (les 3 que j’ai entendu le matin…). Notre guide nous explique donc que nous allons devoir contourner la colline, ça rallonge juste d’environ 5km, pas de quoi en faire un fromage comme on dit chez nous !

Le chemin se fait tranquillement, arrêt dans la même boutique que la veille, le plein en eau, un petit thé pour la route, et c’est reparti. Nous descendrons par un chemin d’abord très sec, au milieu de champs brûlé, puis ensuite arriverons vers des plantations de bananes, avant de faire une pause à une cascade. La chaleur est toujours présente, mais la végétation est légèrement différente.

Après cette pause, retour à Hsepaw, pour cette fois une dégustation d’un plat traditionnel de la région : Traditional Shan noodles soup (soupe de pâte Shan, nom de l’ethnie prédominante de cette région). Excellent en tout cas ! Retour à notre hôtel, où Lily nous a gardé nos affaires. Nous serons même autorisés à reprendre une douche, avant de prendre le bus pour Inle Lake le soir même !

Intense le programme du Myanmar, mais Alex doit reprendre l’avion le 19 de Mandalay, donc pour une fois pas trop le temps de se poser,  on enchaine un peu… En tout cas pour l’instant 🙂

 

NB : Le hasard a fait que je me suis rendue sur le site diplomatie.gouv.fr (pour la 1ère fois de mon voyage) environ 3 semaines après cela, afin de vérifier des informations sur une épidémie de Méningite au Myanmar, et j’y ai trouvé ceci : « Les excursions dans ces zones sont formellement déconseillées, notamment au départ de la ville de Hsepaw. ». Ben je savais pas, et je suis toujours là ! Et malgré ça, ce fut une belle expérience !!

Bon désolée, il y a beaucoup de photo pour cet article, mais difficile pour moi de sélectionner, donc profiter, ça fait partie de mon expérience, et de mes meilleurs moments de voyage

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *