Encore une fois, c’est en bus local que je voyagerai. Mais là il faut dire que le trajet de Bago à Dawei était vraiment mémorable. Le bus roulait relativement vite sur une piste assez accidentée, et mon siège étant juste au-dessus des roues à l’arrière, il m’a été quasi impossible de dormir ! D’une part, car j’ai sauté sur mon siège plus d’une fois, et d’autre part, car je me demandais comment on allait pouvoir arriver entier à destination… Mais nous y sommes arrivés, et toujours à 5h du matin.

Encore une fois la seule étrangère dans le bus, à un des arrêts, j’ai fait la connaissance d’un jeune Birman, très sympa qui m’a proposé de me négocier un taxi à l’arrivée, afin de ne pas me faire avoir… J’ai accepté de bon cœur, du coup, lorsque celui-ci me présente mon chauffeur à l’arrivée, je n’hésite pas. Sauf que c’est un motorbike taxi, que ça caille et que je suis toujours en short/tee-shirt ! Bon allez, je suis plus à ça près, c’est parti ! Il me dépose à mon hôtel après 20mn de route, et là, je peux me poser un peu sur le canapé en attendant le check-in.

22/3 Découverte de Dawei

Bon, après une matinée pas très active, je pars à la découverte de la ville. 1ère destination donc le marché. J’y passerai un long moment, comme à mon habitude, à échanger sourires avec les vendeurs, et faisant mes provisions : Dragonfruit et noix de cajou pour mes déjeuner 🙂

Après cela, une petite balade le long de la rivière, qui je dois l’avouer ne fait pas rêver. Comme partout au Myanmar, et je irais en Asie, les populations ont pour habitude de jeter leur déchets dans les rivières… Du coup, ce n’est pas ce qu’il y a de plus beau L Mais le coucher de soleil vaut le coup quand même ! De retour à mon hôtel le soir, je rencontrerai un couple Germano-Français que j’avais croisé au restaurant French Touch à Inle Lake. Nous irons manger ensemble dans un petit restaurant.

 

23/3 Scooter et Nabule beach

Lors du petit déjeuner, je fais la connaissance de 3 Français qui me proposent de me joindre à eux pour aller voir une des plages au nord de Dawei. J’accepte volontiers, mais d’abord il faut que je retire du cash pour pouvoir louer un scooter… Le problème est que le 23/3 est un jour férié au Myanmar, et comme tous les ATM se trouvent à l’intérieur des banques, pas moyen de retirer de l’argent, et je suis à sec ! Heureusement, il me reste 10$, que Mael me changent contre des Kyats. Ça me permet au moins de louer le scooter, et de tenir la journée !

Du coup, je récupère mon scooter, et nous voilà parti pour Nabule beach. La distance en soit n’est pas très longue, mais la plus grosse partie se fait sur de la piste… Cela prendra du coup plus de 2h pour y arriver. D’abord nous faisons un arrêt le long d’une immense plage, pour tout dire, le mot juste n’est pas « immense », mais simplement « interminable » !  On n’en voit pas le bout de chaque côté, c’est du sable et la mer, et c’est tout, rien d’autre ! Magnifique.

Nous continuons la piste qui longe la plage encore un long moment, et arrivons à la pagode qui domine depuis la colline. Nous descendrons marcher sur la plage, et profitons de cet immensité, rien que pour nous ! En revanche, les vagues sont un peu fortes, et comme il n’y a personne dans l’eau, pas moyen de savoir quel sont les courants.

Le soir, sur le chemin du retour, nous ferons une pause pour le dîner à la plage des Birmans, à savoir Maungmagan beach. Surnommée plage des Birmans car c’est ici que viennent surtout les locaux lorsque qu’ils vont à la plage. Nous y verrons le coucher de soleil, avec une mer semble-t-il à marée basse. Le long de la plage, nombreux restaurant sont alignés, nous y ferons un arrêt pour le dîner.

 

24/3 A la recherche de cash, et au-revoir Dawei

Bon, aujourd’hui n’est plus férié, je devrais pouvoir retirer du cash ! Je pars donc trouver une banque, mais là, le distributeur est en maintenance. IL y a un autre détail qui m’a échappé : à l’hôtel, ils m’ont dit que le générateur approvisionnant la ville en électricité avait explosé il y a de ça une semaine, et depuis là, la seule source d’électricité est les groupes électrogènes indépendant. Du coup, à mon tour des banques, tous les ATM sont en maintenance, et toujours pas moyen de retirer. Finalement, à la dernière, un des gardes me dit que ce sera ok à 10h, plus qu’à revenir plus tard… Et finalement, oui, à 10h, j’ai enfin pu retirer de l’argent. Maintenant, il faut que je me trouve un bus pour remonter sur Hpa-An, ville proche de la frontière avec la Thaïlande, où je dois repasser après le Myanmar.

Je réserve mon bus pour l’AM, mais celui-ci ne va que jusqu’à Moulmein, et arrivera très tard… Pas d’autre choix, je passerai la nuit là-bas et reprendrai un autre bus le lendemain pour Hpa-An…

Mes amis quittent aussi Dawei pour Yangoon eux, nous partageons le tuk-tuk pour aller à la gare routière, et c’est parti pour le chemin inverse sur la piste chaotique prise à l’aller… Bye bye Dawei !

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *