Après avoir quitté San Cristobal de las Casas aux environs de 7h, j’arrive à Quetzaltenango aux alentours de 18h. Le trajet qui devait durer approximativement 8h a duré plus de 10h… Peu avant la frontière, des travaux sur un pont empêchaient la circulation à tous véhicules, ne permettant que le passage des piétons. Nous avons dû attendre pas loin de 2h avant de pouvoir passer… Bref, le trafic en Amérique Centrale, un trajet comme un autre…

Pour le passage de la frontière, il semblerait que je me sois fait avoir par les douaniers, qui m’ont délesté de 390 pesos de soi-disant taxes… Me doutant que ceci n’était pas légal, j’ai demandé et insisté sur la raison de cette taxe, mais le douanier a gentiment repoussé mon passeport devant mes questions… Le message est clair, « si tu ne paie pas, pas de tampon de sortie ! »… Mon Espagnol étant trop approximatif pour discuter, et lui ne parlant pas Anglais, j’ai du payer… Ce n’est que plus tard que j’ai découvert que cette taxe est légale, mais je m’en étais déjà acquitter lors de mon entrée au Mexique car j’y suis entrée par avion, la taxe étant incluse dans le billet d’avion… Ça m’apprendra à ne jamais m’informer sur les pays !

2/9 Prise de quartier, et 1er repas Guatemaltèque

Arrivée à Xela, je prends mes quartiers à Black Cat hostel. Le personnel ici, 100% Guatémaltèque ne parle que peu Anglais mais est super aimable et très serviable, c’est bon signe, je vais me plaire ici…

Après m’être installée, je sors en ville avec une Française installée au Mexique rencontrée dans la navette afin de trouver un endroit pour dîner. Nous trouons un restaurant avec un balcon dominant la Plaza del America. Je tente la viande pour une fois, et mon repas se constituera de frijoles (purée de haricots noirs), riz, poulet et sauce piquante… Pas super équilibré, mais pas mauvais. Nous rentrons ensuite à l’hôtel pour une nuit de repos après une journée de transport.

 

3/9 Découverte de la ville et de ses marchés

Une des principales raisons pour laquelle je suis venue ici est que la ville est encerclée de volcans que l’on peut gravir. Une amie rencontrée en Mongolie et avec qui j’ai voyagé par la suite aux Philippines m’a recommandé une agence de trek. Du coup, je me dirige le matin vers Quetzaltrekkers afin de prendre des informations sur ce qu’il est possible de faire.

Clairement, je suis intéressée par 3 de leurs treks : le Santa Maria, volcan duquel on peut voir les éruptions de Santiaguito, l’ascension du Tajamulco (plus haut sommet d’Amérique Centrale) et le trek de Xela au lac Atitlan. Je m’inscris donc pour le Santa Maria le sur-lendemain. J’en profite pour demander quelques conseils sur ce qu’il y a à faire en ville.

Riche d’information, je décide de me rendre aux marchés de Xela, en passant par la calle 4, où je peux admirer de nombreuse œuvres de street-art. Je traverse ensuite le marché de Minerva market très coloré. Je visite ensuite le seule centre commercial de la ville, en espérant trouver de nouvelle chaussure de rando, les mienne étant trouée, mais sans succès. Tant pis, elles feront l’affaire jusqu’à nouvel ordre J

Sur le chemin du retour, je fais une halte à Mega Paca, une véritable institution ici. Il s’agit d’un magasin d’habit d’occasion, mais énorme… J’y passerai peu de temps, voulant rentrer à mon hostel avant la nuit. Je rentre en marchant à mon hostel et part ensuite tester un restaurant végétarien. Super surprise, la nourriture y est délicieuse, et ça fait du bien de manger du frais après tous les tacos du Mexique ! J’y fait connaissance de la patronne, une Française super sympa et retourne à mes quartiers pour a nuit.

 

4/9 Balade en ville

Aujourd’hui, c’est dimanche et en préparation de la fête de l’indépendance, je peux assister à une parade matinale dans les rues, avec costumes traditionnel, bandas (fanfares) et danseuses. Très festif ! L’après-midi, je le passerai principalement à l’hostel à travailler un peu sur le blog, la météo s’y prêtant. Ici, c’est encore la saison des pluies, et les averses sont plutôt nombreuses après midi… En fin d’AM, je reçois un mail de Quetaltrekkers pour m’avertir que l’ascension de Santa Maria du lendemain est annulée, le groupe ayant réservé a annulé. Pas grave, je vais en profiter pour me reposer un peu.

 

5/9 Balade en ville

Aujourd’hui encore, la météo n’est pas à la fête. Finalement, c’est peut-être pas plus mal que mon excursion au Santa Maria ait été annulée… Je peu tout de même me balader un peu en ville entre 2 averses. Je me balade au hasard des rues, visite un peu les alentours de Parque Centro America, admire la cathédrale et le municipalidad, entendez la mairie, puis visite un  2ème marché, plus près de mon hostel où se trouvent multitude de fruits et légumes… Je fais un tour à Quetzaltrekkers en fin d’AM, afin de négocier le trek pour Tajumulco, celui-ci se fait normalement que les mardis et samedi, mais mon ami Kevin arrive du Mexique demain mardi, et souhaiterait le faire aussi. Finalement, c’est ok pour un départ mercredi, après-demain, et il y a aussi un départ pour Santa Maria demain. Du coup, je vais pouvoir faire les 2. De retour à mon hostel, j’y prendrai le repas avant d’aller me coucher, demain, le réveil est à 4h, rendez-vous à Quetzaltrekkers à 5h !

 

6/9 Ascension du Santa Maria

Réveil 4h ! Pleine d’énergie pour mon 1er volcan. Après avoir récupéré mon petit déjeuner (inclus avec l’hostel), je pars avec un groupe de Néerlandais rejoindre notre guide de Quetzaltrekkers.

Nous montons tous à l’arrière d’un pick-up qui nous conduira au départ du sentier pour le Santa Maria. Au départ de la randonnée, nous pouvons admirer le lever de soleil, puis attaquons la montée. Notre guide est super sympa, et comme moi il a pas mal voyagé. Il nous informe qu’il s’agit là de sa dernière sortie, il a terminé ses 3 mois de volontariat. Ici, tous les guides sont des volontaires, occidentaux. Ils ne sont pas payés, et tout l’argent des excursions est partagée entre la nourriture pour l’excursion, et tout le reste va à une association qui s’occupe des enfants défavorisés.

La montée est assez ardue, et je suis bien contente qu’il ne pleuve pas, je n’ose pas imaginer faire cette ascension sous la pluie ! Arrivée au sommet, la vue est bouchée, et nous ne pourrons malheureusement pas voir le Santiaguito et ses éruptions. Mais à en jugé par la nature lors de la montée, ça a été très actif la nuit dernière, les feuilles des arbres et le sol sont couverts de cendres.

Petit déjeuner au sommet, avec un délicieux beurre de cacahuète maison entre autre, et une surprise de notre guide pour sa dernière sortie, un petit rhum artisanal « pas dégueu » comme on dit chez nous !

De retour à Xela, notre guide nous offre une autre spécialité locale, les fruits au chocolat. Il s’agit de fruits congelés, sur lesquels on fait coulé un chocolat chaud, qui se fige aussitôt par le froid : au choix banane ou noix de coco, ce sera coco pour moi, délicieux !

De retour à mon hostel, j’ai la confirmation que Kevin et son ami arrive en fin d’AM. Je me pose un peu et retourne chez Quetzaltrekkers pour le meeting d’avant rando pour le volcan Tajumulco. J’y retrouve Kevin et Louis. Nous prenons connaissance du déroulement du trek, et nous nous partageons l’équipement et la nourriture. Pour ma part, j’aurai à porter la tente et une boîte de trail mix (délicieux mélanges de cacahuète épicées, raisins, cranberries et autre maïs secs…) en plus de mon équipement et mes 4l d’eau, nécessaire pour les 2 jours !

Le soir, nous allons ensemble au petit resto végétarien tenue par Marie, une Française. A peine arrivée, celle-ci me fait la bise comme si on se connaissait depuis des années, lol. Nous dégustons une bonne salade végétarienne avec un tofu maison, un délice ! Après cela, une bonne mais courte nuit de sommeil

 

7 et 8/9 Ascension du Tajumulco

Détails ici

 

9/9 Mega Paca et 1er job de traductrice 😉

D’abord, aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Kevin… Du coup, histoire de bien commencer la journée, direction Xela Pan pour acheter un Pan de Banana… So good ! Un bon moyen de commencer la journée…

Ensuite, Kevin veut absolument aller à Mega Paca (il est fan de magasin de 2nde main) avant de quitter Xela demain. Nous y partons donc avec Ditte la Finlandaise, malgré qu’elle ne se sente pas très en forme… Nous y passerons pas loin de 2h, pour ma part, j’y ai dénicher un jean Levi’s véritable et un tee-shirt manche longue Asics pour 80 quetzal le tout, soit environ 10€…  Je n’ai en effet pour mes 2 ans de voyage qu’un sweat polaire, et j’avais besoin d’un 2ème haut à manche longues, et mon jean de départ commence à être troué de partout, à des endroits pas très agréables… Kevin lui a déniché une véritable paire de Dc Martins pour 3€, il va les revendre sur ebay pour 100 livres, chose qu’il a déjà faite lors de son précédent séjour au Guatemala avec une paire de boots de Snowboard… On peut dire qu’il a le sens des affaires !

De retour à notre hostel, Ditte se sent vraiment pas bien, et du coup, pas d’autre solution que l’hôpital. Ne parlant pas Espagnol du tout, elle me demande de l’accompagner afin de servir de traductrice… Elle a confiance, mon Espagnol date de l’école, soit il y a environ 20 ans…

Après avoir visiter 3 hôpitaux où ils ne pouvaient joindre un docteur, nous finirons finalement dans un établissement et je pourrai alors expliquer ses symptômes à la personne à l’accueil… Ici, on doit d’abord passer par l’accueil, payer, faire un check vers une infirmière puis le docteur… La 1ère question à l’évocation des symptômes me fait éclater de rire « la chica esta embarassada ? », autrement dit, est-elle enceinte ? Ditte éclate de rire également lorsque je lui traduit…

Après cette formalité, direction l’infirmière qui lui prend simplement sa tension, température et son poids ! Lol.

Ensuite, direction le docteur, qui s’avérera très compétente. Nous sommes rassurées, pas de dengue ou Zika. La docteur lui fera une ordonnance pour des comprimés qui se sont avéré efficaces par la suite, ouf ! Et mon Espagnol n’est pas totalement passé aux oubliettes finalement!

De retour à l’hostel, je repars aussitôt pour le meeting d’avant trek de Xela au lac Atitlan. De nouveau répartition de la nourriture, pas de tente cette fois, le logement se fera en homestay… Le sac sera plus léger

Un dernier repas à notre restaurant végétarien préféré histoire de dire au-revoir à Marie si amicale avec nous et petite soirée à déguster une bouteille de rhum, soi-disant le 2ème meilleur du monde selon internet, et je veux bien le croire, celui-ci était vraiment délicieux ! Malheureusement pour vous amis lecteurs, je ne me souviens plus du nom L Et bonne nuit pour la dernière à Xela où j’ai passé plus d’une semaine !

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *