Un des principales raisons pour laquelle je suis venue au Guatemala était la possibilité d’y faire du trekking. Mais je ne savais pas encore que le plus haut sommet d’Amérique Centrale s’y trouvait… Alors bien sûr, lorsque j’ai vu qu’il y avait des excursions au Tajumulco, le « top of Central América », forcément, je n’ai pas pu résister ! D’autant que cela fera ma 1ère expérience à une altitude supérieure à 4000m, un bon test avant l’Amérique du Sud. C’est donc toujours avec la même compagnie, Quetzaltrekkers, que je décide d’y aller. Une rando de 2 jours, avec nuit au camp de base situé juste sous le sommet du volcan.

7/8 Montée au camp de base

C’est donc à 5h du matin que je pars retrouver mes amis à la Casa Argentina, quartier général des Quetzaltrekkers. Pas très rassurée à l’idée de traverser la ville seule à cette heure, le gardien de nuit de mon hostel me donne quelques conseils, et reste au milieu de la route jusqu’à ce que je change de rue, histoire de surveiller. Les rues sont désertes à cette heure très matinale, no worries, j’arrive à Casa Argentina sans encombres !

Tout le monde est prêt, nous embarquons à l’arrière d’un ick-up qui nous conduit à la gare de chicken bus de l’autre côté de la ville. Nous en avons environ pour 3h de trajet jusqu’au départ de la rando. Et je dois l’avouer, c’est mon 1er trajet en chicken bus et c’est une expérience en elle seule ! Mais le trajet se fait sans soucis, nous aurons la chance d’être assis, même si c’est à 3 sur une banquette prévue pour 2 enfants. Les chickens bus étant des anciens bus d’école des USA ou Canada, sur lesquels ont été changé moteur et amortisseurs…

Arrivée à destination, nous entamons la montée sous le soleil, ce qui nous permet d’admirer la vue sur la vallée. La montée est assez raide sur tout le trajet, surtout avec nos sacs à dos qui font qui doivent être supérieur à 15kg chacuns. Pour ma part, je découvre avec joie que je ne ressens aucuns symptôme du MAM (Mal Aigü des Montagnes), nous sommes ici à plus de 3000m et montons aujourd’hui jusqu’à 4000m, notre camp de base pour la nuit. Ce n’est pas le cas de Kevin, qui a le souffle court sur toute la montée.

Nous arrivons au camp de base en début d’AM, parfait pour un déjeuner tardif. Là encore, Quetzaltrekker nous offre une nourriture délicieuse : guacamole maison, tortillas chips, légumes frais… Un régal !

Nous commençons ensuite par monter notre camp de base puis nous poserons un peu. Nous découvrons également que des toilettes sont  disposition pas très loin. Le confort n’est pas au top, mais ceux-ci offrent une jolie vue sur la vallée, et c’est toujours mieux que le « shit-kit », comprenez la pelle ! Nous avons aussi un voisin Français, Thibaut, dont nous avons fait la connaissance dans le bus qui fait l’ascension en solo.

En fin d’AM, nous montons à  Cerro Concepcion, un sommet voisin, histoire d’admirer le coucher de soleil. La température a chuté brusquement en cette fin d’AM, et les nuages sont également arrivés : nous ne verrons rien, mais l’ambiance brumeuse du sommet est tout aussi fascinante !

Nous redescendons ensuite pour le dîner, au menu ce soir, spaghettis sauce tomates cuisinés par notre guide, un délice avant d’aller se coucher ! Demain, le réveil est prévu à 3h afin de finir l’ascension jusqu’au sommet pour le lever du soleil…

 

8/9 Sommet, sunrise et retour à Xela.

Après une courte nuit de sommeil, où je me suis gelée toute la nuit étant donné la température, c’est avant les 1ère lueurs du jour que nous nous levons et partons pour le plus haut sommet d’Amérique Centrale ! La montée nous prend environ 1h, à la lampe frontale. Il fait nuit noire, et un froid et canard ! Arrivée au sommet, nous trouvons un endroit à l’abri du vent derrière des rochers et nous installons dans nos sac de couchage en attendant le lever de soleil.

Dès les 1ères lueurs, le paysage est impressionnant : devant nous, nous pouvons voir toute la vallée, et une multitudes de volcans, avec au loin les 3 volcans côte à côte que sont l’Agua, l’Acatenango et Fuego, ce dernier étant en permanente éruption depuis quelques années. Nous pouvons d’ailleurs voir une cheminée de fumée après chaque éruption. Définitivement, ce prochain est sur ma liste !

Après avoir passé presque 3h au sommet, nous redescendons à notre camp de base pour le petit déjeuner avec encore une nourriture délicieuse : le fameux banana bread de Xela, une excellente confiture maison… Malheureusement notre guide a oublié le beurre de cacahuète 🙁  Après cet excellent début de journée, nous remballons notre matériel et redescendons dans la vallée. La descente sera logiquement plus rapide que la montée, et luckily toujours sous le soleil. Nous arrivons pile à l’heure pour le déjeuner dans un restaurant local, avec une bonne bière bien sûr !

Après cet encas, nous reprenons d’abord un collectivo, (mini-van) pour San Marcos. Nous serons d’abord debout, puis enfin trouverons des places au prochain arrêt, ouf ! Ce mini-van est prévu pour 9 personnes, et nous sommes au moins 15 ! Arrivée à San Marcos, nous retrouvons le chicken bus avec joie, finalement pas si inconfortable que ça après le collectivo. 2h de chicken bus, et welcome back to Xela !

De retour à Quetzaltrekker afin de rendre le matériel, nous regagnons ensuite notre hostel, Black Cat et retrouvons Thibaut, le Français qui était au volcan en solo. Nous nous ferons une petite soirée pizza avec également Ditte, une Finlandaise de l’hostel avant d’aller nous reposer !

1er sommet supérieur à 4000m, done !

 

 

 

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *