Après 4 jours dans la jungle, j’ai donc décidé de faire encore un bout de chemin avec mes 2 acolytes Allemandes, direction Carthagène. D’abord, environ 1h de bus pour rejoindre le terminal de transport (en fait juste un parking au bord de la route), puis on nous indique que le bus qui arrive va à Carthagène. C’est partie pour 6 heures de bus local. Notre chauffeur, assez âgé me donne une bonne impression au 1er abord… Et même s’il roule vite, voir très vite en doublant sans visibilité, j’ai confiance. Ici, la règle sur la route semble être que si un véhicule arrive en face lorsque l’on est en train de doubler, le véhicule se desserre un peu, permettant ainsi le passage à 3… et ça fonctionne ! Enfin, sauf une fois, où le véhicule d’en face ne s’est pas écarté, ce qui obligea note chauffeur à s’arrêter, et du coup baisser sa vitre pour lui crier un « hijo de puta ! », mort de rire !

24/10 Arrivée tardive à Carthagène

Nous arrivons donc saines et sauves à Carthagène, où nous avons encore une bonne heure et demi de bus local pour nous rendre au centre historique où nous avons décidé de loger… Un peu galère à trouver l’adresse, puisque la police à qui nous avons demandé la direction nous a envoyé exactement dans la direction opposée (et je me rendrai compte après un certain temps en Colombie, que c’est systématique, conclusion, si t’es perdu en Colombie, ne demande jamais ton chemin à la police !).

Bref, nous arrivons relativement tard à notre hostel, juste le temps de faire le check-in, puis de trouver un endroit pour manger. Pour la suite, bien qu’avec cette journée de trajet, le bon sens aurait voulu que nous nous écroulions de fatigue, finalement, ce sera un bonne soirée en compagnie de Tan Ja à philosopher et boire quelques bières jusqu’à pas d’heure, ah, voyager avec des Allemands…

 

25/10 Découverte de la ville et free walking tour

Ce matin, nous décidons seulement de nous balader au hasard des rues (mon activité favorite). Et je dois avouer que Carthagène est une très jolie ville. Son architecture coloniale est très bien conservée (voir rénovée), nombreuses maisons sont ornées de fleur ou encore arbuste qui pousse à même les murs… Tout ceci pour un rendu magnifique ! Le revers de la médaille est que cela a forcément la conséquence d’en faire une ville très touristique, d’autant plus qu’il s’agit là aussi du point d’entrée maritime pour les croisières arrivant du Panama. Bref, malgré la beauté de la ville, je ne m’y sens pas forcément bien : trop de gens, et aussi et surtout, très chaud ! Bref, je ne pense pas m’éterniser ici… Mais ne vous y méprenez-pas, il s’agit là seulement du point de vue, d’une fille un peu sauvage préférant la fraîcheur des montagnes et les grands espaces aux agitations des villes touristique ! Cela dit, Carthagène vaut malgré tout une visite…

Nous nous baladons ainsi aux alentours de la ville, jusqu’au front de mer qui offre un point de vue sur la ville-nouvelle de Carthagène : contraste saisissant. Nous nous promenons un peu sur les remparts, avant de revenir au centre et de nous perdre dans les ruelles, nous permettant ainsi de découvrir des maisons plus authentiques, certes moins bien conservées mais pleine de charme en mon sens. Cela me rappelle Vigan aux Philippines ou encore Georgetown sur l’île de Penang en Malaisie. Nous découvrons également quelques belles peintures de street-art, dont je suis toujours aussi fan.

En fin d’AM, nous opterons pour le free-walking tour, histoire d’en connaître un peu plus sur la ville et son histoire. Notre guide a un bon niveau d’Anglais, et s’occupe également de l’animation, je dirais un peu au détriment des informations, mais ça reste correct. Nous apprendrons entre autre comment la ville de Carthagène a obtenu son indépendance et l’importance de Simon Bolivar pour les Colombiens, comment reconnaître qui habitaient (car ce n’est plus forcément le cas aujourd’hui) une maison juste en regardant le heurtoir de porte ou aurons également droit à quelques anecdotes sur la ville.

Le tour serpente la ville par plusieurs places dont les célèbres Plaza San Pedro Claver, la plaza Bolivar, plaza de los Coches…. Nous verrons également une statue du pape Jean-Paul II vers la cathédrale de Cartagena, ainsi que d’autres églises… Nous sommes libérées pile pour l’heure de l’apéro : Une petite Piña Colada (the first in my life) histoire de profiter des happy hours, puis retour à l’hostel pour nous préparer un bon guacamole pour le dîner : Yummy !

 

26/10 Colombia, tranquila

Réveil de bon matin je dirais, et surtout avec une grosse envie de smoothie pour le petit déj. Après tout, nous sommes en Colombie, du coup on décide de sortir trouver une tienda histoire de nous d’acheter quelques fruits. Mais là, à peine ouvert la porte de l’hostel, un marchand ambulant se trouve dans la rue, avec une charrette remplie de fruits. Elle est pas belle la vie ? Même pas besoin de se déplacer, les fruits viennent à nous… Mangue, maracuya, granadilla, lulo et tomate de arbol…. Le tout pour une bouchée de pain, et un vrai délice !!!! Quelle bonne manière de commencer la journée !

Pour la suite, ce sera une journée plutôt calme, balade dans le quartier historique, pause café histoire de déguster un bon café Colombien… Parfois, il est bon de prendre le temps de vivre sans chercher à courir après toutes les attractions touristiques… Et franchement, la Colombie y aspire réellement. Ici, on entend des « tranquila » à tout bout de champ… Et avec la chaleur ambiante de Carthagène, franchement, on n’a pas envie de s’activer….

Bref, une journée d’errance, entremêlée de balades dans le quartier historique et de pauses café, avec un peu de shopping pour les Allemandes qui désiraient trouver quelques souvenirs avant de rentrer.

Le soir, ce sera un départ avec le bus de nuit pour Medellin.

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *