Après un 1er camp de base à Moab, j’ai choisi Page comme 2ème camp de base. En effet la ville de Page, située au Nord-Est de l’état de l’Arizona ,juste à la frontière avec l’Utah, offre pas mal d’avantage. Pas mal de choses à voir dans les environs proches de la ville, comme le Lac Powell, Antelope Canyon, Glenn Canyon ou encore le fameux Horse Shoe Bend. Mais elle a aussi l’avantage d’être située relativement proche du Grand Canyon (en out cas à l’échelle Américaine) : 130 miles du Grand canyon, North ou South Rim, sans compter que les paysages autour sont très impressionnants, passant du désert rouge désert rouge à un paysage lunaire…

Nous sommes donc arrivée à Page en début de soirée. Juste le temps de faire connaissance avec Alexis (en tout cas pour ma part, Audrey a déjà été hébergée ici 2 fois) autour d’une bière, avec également 2 Allemandes en road-trip aux USA avant de prendre une bonne nuit de repos, bien mérité après en avoir pris plein les yeux entre Valley of the Gods et Monuent Valley…

22/6 Découverte des environs

Pour cette 1ère journée, nous avons décidé de rester dans les environs, histoire de ne pas faire trop de kilomètres après notre longue route d’hier. Au menu du jour : Horse Shoe Bend, Glenn Canyon et le Lac Powell.

Nous partons donc vers le Sud en direction de Horse Shoe Bend. Il s’agit « tout simplement » d’un point de vue sur la Colorado River, qui comme son nom l’indique forme un fer à cheval à ce passage. L’endroit est assez touristique, mais la vue en vaut le détour. La Colorado River y arbore ses teintes du vert au bleu au fond du canyon. Le panorama est assez impressionnant. Nous y passerons quelques instants, mais étant donné le monde s’y trouvant et le soleil qui donne en ce milieu de journée, nous ne nous y attarderons pas. Nous repartons vers le Nord histoire de profiter un peu du Lake Powell, à la recherche d’un endroit pour se poser un peu au bord de l’eau. N’ayant pas beaucoup d’information, nous atterrirons à la marina de Bullfrog après avoir fait un détour par Antelope Canyon pour réserver ma visite du lendemain. De cet endroit, des tours en bateau sont disponibles, permettant d’arpenter la Colorado River depuis Glenn Canyon, mais malheureusement les prix ne sont pas dans nos moyens…Du coup, une pause pour boire un verre, vu la chaleur, puis retour sur Page, où nous ferons une pause vers une plage où la population locale vient se détendre en fin de journée. Le décor s’y prêtant, nous aurons un petit délire photo profitant des formations rocheuses… Encore un bon moment, sur le retour, nous nous arrêtons pour admirer le coucher de soleil sur Glenn Canyon, avant de rentrer chez notre hôte.

 

23/6 Canyon, rando et canyon…

Ce matin, direction pour moi Antelope Canyon, et plus précisément Lower Antelope Canyon. En effet, l’Antelope Canyon est divisé en 2 parties, et apparemment, la partie Upper Antelope Canyon est plus large, alors que tout est plus étroit dans la partie Lower, accentuant l’impression de profondeur. Et, détail important pour moi, c’est le Lower qui est le moins visité… Le site est géré par les Navajos et j »ai dû réserver ma visite la veille et la visite sera guidée. Impossible de s’y aventurer sans guide..

Nous démarrons donc avec notre guide, le groupe sera assez important (tout ce que je déteste), mais bon, la magie du décor nous fait oublier ça. Une fois dans les profondeurs, on est littéralement submergé par la magie du lieu, ces couleurs orangées de la roche, avec les rayons de soleil du matin nous offrant de magnifiques contrastes. Je vous laisse admirer les photos plus bas, même si elles ne peuvent retransmettre exactement mon ressenti, vous pourrez tout de même vous en faire une idée !

De retour chez Alexis pour rejoindre Audrey, pour cet AM, des images aperçues sur internet m’ont vraiment donner envie d’aller voir de plus près les fameuses Coyote Buttes. Les informations ne sont pas facile à trouver, il semble que cet endroit ne soit pas très connu. Un arrêt à l’office du tourisme de Page m’apprendra qu’il faut un permis, et que le nombre de permis délivrés par jour est très limité (20 personnes/jour). Du coup, une loterie a lieu par rapport à la liste de demandeurs, et au petit bonheur la chance…

Nous prenons tout de même direction vers les Buttes, tout en parcourant de magnifiques paysages puis ferons une petite randonnée dans les environs, mais nous arrêterons au panneau indiquant la zone, n’ayant pas envie d’être prises en tort dans la zone sans permis…

Peu importe, sur le chemin, j’ai repéré un autre trail qui a l’air sympa, nous nous y arrêtons donc. Là, avant de partir sur le sentier de randonnée, un jeune Américain m’interpelle et me demande si nous partons pour Slot Canyon. Je lui répond que je ne sais pas encore… Il m’explique alors, qu’ils étaient 3, et que ils ont perdu leur pote Geoffrey (Français) dans la randonnée. Je lui dit que l’on va regarder.

En racontant ça à Audrey au début de la randonnée, elle décide de retourner vers les Américains histoire d’en savoir plus, il se trouve que ça fait presque 3h qu’ils sont revenus au parking et qu’ils l’attendent… L’inquiétude monte un peu, lors de notre rando, nous gardons les yeux ouverts tandis que les Américains sont repartis à sa recherche également.Nous partons chacun dans une direction, histoire d’élargir le champ des recherches…

Au retour notre rando, nous apercevons un groupe de personnes, dont les 2 Américains depuis le haut de notre colline. J’accélère le pas pour redescendre et avoir des nouvelles. Ils se trouvent que Geoffrey est avec eux, après Presque 3h dans le désert sans eau. Heureusement, il a fini par retrouver le chemin pour sortir du canyon et a rencontré d’autres randonneurs qui lui ont donnée de l’eau. « Putain j’te connais pas, mais j’suis sacrément contente de  t’voir !» s’exclame Audrey ! Il est vrai, que dans ces températures extrêmes, il est très facile de se, déshydrater dans le meilleur des cas… Il nous raconte un peu son calvaire et nous donne quelques conseils pour ne pas nous perdre dans le canyon…

C’est donc rassurées que nous prenons la direction de Slot canyon, Audrey un peu fatiguée préfère m’attendre à l’ombre, je sais qu’elle a de l’eau, et pars donc seule dans le canyon. Celui-ci est très étroit, je m’enfonce un, un peu plus, jusqu’à arriver à un endroit où le canyon descend plus profond, mais étant seule, si je descends je ne suis pas sûre de pouvoir remonter…. Et comme j’ai vu le film 127h, je décide de faire demi-tour, je n’ai pas envie de rester coincée !

Je récupère Audrey, toujours à l’ombre et nous retournons à la voiture. Retour sur Page, avec un détour dans Glen Canyon, où nous pouvons voir au passage des paysages dignes de la lune. C’est incroyable la variété des paysages en si peu de distance ! Mais à force de s’aventurer, la jauge d’essence diminue dangereusement, et nous ne savons pas trop jusqu’où la « route » peu aller. A un certain point, nous abandonnons l’idée de faire une boucle et sommes contraintes de faire demi-tour, de peur de tomber en panne au milieu de nulle part, sans réception téléphonique…

Retour sur Page dans la soirée.

 

24/6 et 25/6, Grand Canyon, North Rim et South Rim

Je vous laisse lire l’article spécial Grand Canyon ici, car ayant pas mal de photo à montrer, je préfère consacrer un article spécial pour le Grand Canyon !

 

26/6 Cérémonie traditionnelle chez les Hopis

Pour cette dernière journée à Page, j’ai eu le privilège de pouvoir assister à des cérémonies typiques Indiennes, et plus précisément de la tribu des Hopis. En effet, Audrey avec qui je partage un bout de route est professeur d’Anglais de métier. Elle a étudié ce peuple pour son mémoire, et lors de son précédent passage en Arizona, elle a pu nouer quelques contacts. Du coup, un de ces contacts nous a informé qu’il y avait une cérémonie Hopi en ce dimanche, pas très loin de Page. J’ai donc un la chance de passer tout une AM à assister à ces danses, cérémonies, de pouvoir admirer tout leur costumes, ainsi que les fameuses Katchinas, tout en étant transcendée par leurs chants… Un moment inoubliable !

L’atmosphère est assez difficile a décrire, mais je peux vous garantir, que c’était quelques chose d’unique, que peu de gens ont la chance de vivre… Bref, une expérience inoubliable ! Merci Audrey

Je n’ai malheureusement pas de photos, toute prise de vue étant interdites dans la réserve depuis qu’un journaliste étant venu pour en apprendre plus sur leurs cultures a écrit des choses pas très sympas au sujet de leurs rites et traditions…  🙁

 

Je vous laisse donc admirer les photos des environs de Page, où nous en avons pris plein les yeux, tout en ayant de super délires…

 

 

About the author: snookmam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *